arthrose-chaud-ou-froid

Le chaud et le froid : quel impact sur l’arthrose ?

Vous vous demandez peut-être quel impact le chaud ou le froid peuvent avoir sur l’arthrose.

Autrement dit, vous aimeriez savoir si la température ambiante ou celle d’un objet en particulier peuvent aggraver ou apaiser les douleurs ressenties lors d’une douleur au niveau des articulations.

Chez Mon Parrain Santé, nous avons comme toujours étudié la question avec sérieux, et nous n’allons sûrement pas jeter un froid ! Au contraire, nous avons gardé toutes ces informations bien au chaud…

Oui, d’une certaine manière, le chaud ou le froid peuvent conditionner les sensations ressenties pendant l’arthrose. La thermothérapie consiste justement à appliquer sur les endroits douloureux des objets ou des substances (serviettes, pierres polies, cire…) afin d’alléger les souffrances du patient. En revanche, les changements de température ambiante ne semblent pas susceptibles d’influencer les peines au niveau articulaire.

Puisque nous ne laissons jamais rien au hasard dans l’équipe, nous avons décidé d’observer le rapport entre le chaud/froid et l’arthrose plus en détail.

Nous verrons notamment si appliquer du chaud sur une région du corps douloureuse est une bonne idée, et de manière générale comment certains utilisent la température des objets pour aller mieux.

Et bien sûr, on verra pourquoi « le temps qu’il fait » ne joue pas un grand rôle !

Comment soulager les douleurs dues à l’arthrose ? La thermothérapie

La thermothérapie n’est pas un reliquat abstrait des remèdes “de grand-mère”. Au contraire, cette approche consistant à utiliser le chaud et le froid pour soulager l’arthrose (et d’autres maux) a été étudiée et testée sur le plan scientifique.

Plusieurs conclusions ont été tirées de ces expériences, dont nous vous proposons quelques exemples :

  • La glace, appliquée à une zone douloureuse (par exemple le genou), peut produire un effet apaisant et calmer les peines de la personne. Cela dit, selon les experts qui ont mené cette étude en se basant évidemment sur le cas de plusieurs patients, un massage avec la glace s’avère plus efficace que de simplement l’appliquer, sans la faire bouger, sur l’endroit désiré.
  • Les objets chauds (mais pas trop, évidemment), posés sur une aire douloureuse, sont aussi en mesure d’aider une personne qui souffre d’arthrose à mieux supporter ses tourments. Nous nous basons encore une fois, en l’occurrence, sur des tests cliniques, comme ceux qui font l’objet de ce rapport.
  • Même si les spécialistes semblent s’accorder, plusieurs dimensions sont à prendre en compte. Selon le degré d’affliction, et donc de peine physique, appliquer du chaud ou du froid ne sera pas forcément suffisant.
  • Les expériences menées, bien qu’elles soient supposées donner une moyenne fiable, ne peuvent garantir que chaque personne atteinte d’arthrose soit vraiment soulagée grâce à une l’application d’un objet chaud ou froid. Chaque corps réagira différemment, et une dimension psychologique entre forcément en ligne de compte.

Le saviez-vous ?

L’arthrose n’est pas qu’une condition physique. Certains chercheurs (source) ont établi un lien concret entre la santé mentale des patients et leur propension à développer des complications articulaires. Les psychothérapies, entre autres, pourraient constituer un moyen de prévenir les douleurs liées à l’arthrose (ou le phénomène lui-même).

Quand appliquer du chaud ou du froid pour soulager l’arthrose ?

Tout d’abord, il est important de comprendre que si vous souffrez d’arthrose, une consultation menée par un spécialiste est importante.

Les conseils que nous vous donnons ici peuvent permettre de mieux vivre quelques moments, quand se rendre chez un médecin est compliqué dans l’immédiat par exemple, mais il ne s’agit pas de vous expliquer comment se guérir tout seul.

Cette précision faite, nous pouvons répondre à une question récurrente : quand faut-il appliquer du chaud ou plutôt du froid sur une zone articulaire douloureuse ? Y a-t-il des moments où l’un est plus indiqué que l’autre ?

En réalité, comme souvent, cela dépend de la personne. Notre machine anatomique a des réactions imprévisibles. Ce qui pourrait extrêmement bien fonctionner sur quelqu’un n’aura aucun effet sur quelqu’un d’autre.

On vous encourage donc à tester différentes méthodes et d’écouter votre corps, ses réactions, ses limites.

Le saviez-vous ?

Même s’il n’y a pas de « formule magique », on peut distinguer deux rôles joués par le chaud et le froid. Le froid a plutôt des vertus anti-inflammatoires, alors que le chaud va « relancer » le travail de certains muscles ou articulations quand ils sont atteints par une affliction.

L’arthrose : y a-t-il un lien avec la température ambiante ?

Nous avons jusqu’ici parlé de l’interaction entre des objets froids ou chauds avec des aires douloureuses en cas de problèmes d’articulation. Une autre question revient chez les internautes concernant le lien entre la température ambiante (pour parler trivialement, la « météo ») et l’intensité des douleurs.

Cela en étonnera peut-être certains, mais le seul lien qui semble exister scientifiquement est de nature psychologique. Autrement dit : en cas de mauvais temps, les patients souffrant d’arthrose peuvent se sentir un peu déprimés… et cela aura un impact psychosomatique sur la peine ressentie.

D’un point de vue strictement mécanique, cela dit, le lien est maigre, voire inexistant. Des études très sérieuses (voir l’étude) ont été réalisées sur plusieurs sujets d’âges différents, et le fait qu’il « fasse chaud » ou qu’il « fasse froid » ne semble avoir aucune incidence concrète.

Pour autant, la question est encore discutée : cela reste un sujet complexe puisqu’il met en lien un corps physique et des phénomènes météorologiques. Saisir le lien entre ces deux entités est loin d’être facile !

Bilan : le chaud ou le froid apaisent-ils l’arthrose ?

Scientifiquement, le rapport entre la température et les douleurs liées à l’arthrose a été plusieurs fois observés. De manière globale, on peut retenir :

  • Que certes, l’application d’objets ou de substances particulièrement chauds ou froids peut avoir un impact, généralement positif, sur les peines ressenties par un arthritique. Mais cela dépend des personnes, puisque les réactions peuvent être résolument différentes d’un cas à l’autre.
  • Que la température ambiante, en revanche, n’a pas de lien concret avec le degré d’affliction ressentie pendant l’arthrose.

Dans tous les cas, nous ne pouvons que réitérer notre conseil : en cas de souffrances répétées, ne vous contentez pas d’appliquer des compresses ou des objets sur les zones concernées. Il semble plus raisonnable d’aller voir un docteur, qui saura vous aiguiller et, surtout, vous guérir !

C’est tout ce qu’on vous souhaite !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir