stress-et-crise-darthrose

Crise d’arthrose : le stress peut-il être en cause ?

Lorsque quelqu’un a des crises d’arthrose, il est normal qu’on en cherche la cause : repas inadapté ? Douleurs aléatoires ? Conséquences de la température ? L’âge qui commence à se faire ressentir ?

Et si c’était… le stress ? Intrigués par la question, nous avons décidé de mener nos recherches.

Dans les lignes à venir, vous allez découvrir si oui ou non une situation difficile à gérer ou un moment d’angoisse peuvent venir favoriser l’arthrose.

Sans véritable surprise, le stress peut effectivement apparaître comme le déclencheur d’une crise d’arthrose. Et malheureusement, la question est encore plus complexe : l’arthrose elle aussi… peut devenir source de stress. C’est pourquoi il est important, dans le cadre d’un processus curatif, de ne pas négliger l’aspect psychologique.

La sérénité mentale ne conduit pas à une guérison miracle des afflictions physiques, mais elle est forcément susceptible d’accélérer la rémission.

Dans les paragraphes qui suivent, nous allons étudier plus en détail le lien entre l’arthrose et le stress.

Nous nous permettrons de vous donner quelques conseils en la matière, que vous aurez évidemment le loisir d’appliquer ou non.

L’important, c’est de rester zen ! Par contre, ne fermez pas tout de suite les yeux pour méditer, sinon il sera difficile de tout lire…

Le stress et la santé : un lien toujours un peu sous-estimé

Nous avons souvent tendance à séparer la santé physique de la santé mentale. Or il faut comprendre que les deux sont extrêmement liées.

Il y a tout un ensemble de phénomènes psychosomatiques qui peuvent exercer une influence sur notre bien-être. Ainsi, le stress est un facteur de maladies et de dysfonctionnements anatomiques en général.

Est-ce le cas dans le cadre des crises d’arthrose ? Nous allons en parler très rapidement.

Quoi qu’il en soit, les rédacteurs de cette étude, qui semblent d’ailleurs passionnés par le sujet, expliquent l’immense quantité d’expériences qu’il reste à mener pour jauger le lien entre le stress que nous pouvons ressentir au quotidien et la manière dont il impacte notre corps.

Parmi les explications techniques que l’on peut invoquer, il y a la manière dont les situations compliquées, les choix difficiles et autres moments problématiques de la vie viennent mettre à mal le système immuno-endocrinien (source).

Ledit système se veut garant d’une bonne partie de la circulation des hormones, ces messages chimiques indispensables au bon fonctionnement de notre système anatomique.

Tout ceci étant établi, nous pouvons en revenir à notre question initiale. Découvrons ensemble le lien entre ces phases pénibles de douleurs articulaires que l’on peut expérimenter et le stress que l’on peut ressentir.

Le stress et l’arthrose : lequel des deux provoque l’autre ?

Lorsqu’on étudie la question du lien entre les crises d’arthrose et le stress, on réalise qu’il y a une interrelation entre les deux phénomènes.

Comme l’évoquent largement les chercheurs à l’origine de ce travail, le stress peut aussi bien être la cause d’un cycle de douleurs articulaires… que l’inverse.

Malheureusement, ce genre de cercles vicieux s’observe dans bien d’autres cas. Les céphalées (maux de tête) peuvent être causées par les remous d’une situation pénible. Puis ils peuvent devenir… eux-mêmes source de tracas.

Quand certains choisissent d’aller faire un tour en cure thermale pour prendre soin de leur corps, l’arthrose compte souvent parmi les problèmes visés. Souvenez-vous, dans cet article, nous vous proposions cinq destinations idéales pour se ressourcer et soulager ses problèmes articulaires.

En réalité, ce n’est pas que l’effet du chaud et du froid qui sont en jeu lorsqu’on décide d’aller profiter d’une thérapie au sein d’une station thermale.

Il y a aussi l’idée de se déconnecter, d’offrir à son corps et à son esprit un autre environnement, propice à la détente.

Voici à ce propos les conseils que nous pouvons vous donner pour limiter les crises d’arthrose par le biais d’un travail psychologique.

Bien sûr, nous ne remplaçons pas un spécialiste dans le domaine. Mais il est toujours bon d’avoir quelques astuces à portée de clic, n’est-ce pas ?

Gérer les crises d’arthrose en travaillant sur son stress : les bons conseils de Mon Parrain Santé

Voilà quelques pistes que nous vous proposons pour diminuer les chances de subir les douleurs d’une crise d’arthrose :

  • Si vous commencez à souffrir sur le plan articulaire, il est important de consulter immédiatement un médecin. En effet, ne pas pouvoir exactement définir ce que l’on a, être dans une situation d’incertitude peut venir renforcer la détresse psychosomatique et, par truchement, aggraver la situation.
  • Avant de songer à la cure thermale – ce n’est pas toujours possible – des exercices tels que la méditation peuvent aider à recentrer son esprit et à ménager son corps lorsqu’on souffre de problèmes liés à l’arthrose. On sous-estime souvent la manière dont notre cerveau peut régler par lui-même certains états émotionnels.
  • Si malheureusement une crise d’arthrose survient, tentez d’identifier la potentielle cause psychologique. Les douleurs sont-elles particulièrement prononcées dans telle ou telle situation ? Bien sûr, il n’est pas toujours facile d’éviter les étapes stressantes du quotidien… ça se saurait ! Mais établir une corrélation concrète entre les épisodes de douleurs articulaires et un facteur de stress peut contribuer à calmer la situation, dans le cadre d’une thérapie par exemple.

Se détendre pour avoir moins mal ; avoir moins mal et se détendre encore !

S’il y a bien une chose à retenir de ces explications, c’est que l’état physique a un impact sur la santé mentale (au sens large du terme) et qu’à l’inverse la santé mentale influe sur l’état physique.

Oui, cela peut paraître évident, mais il est bon de le rappeler.

Dans le cas de l’arthrose, méditer, se relaxer, prendre soin de soi, prendre conscience de ses douleurs pour mieux les affronter peut vraiment aider à surmonter le problème ou à mieux vivre avec.

N’hésitez pas dans tous les cas à identifier les moments où vos crises semblent les plus fortes ; cela peut permettre de remonter à la source des douleurs.

Et si vous n’y arrivez pas tout de suite, ne vous inquiétez pas ! Il serait quand même dommage que chercher les sources du stress devienne… une source de stress, non ?

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Nos articles qui peuvent aussi vous intéresser :

Aucun article ne correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.