banane-et-candidose

La banane : une bonne alliée contre la candidose ?

Certains se demandent si la banane est une bonne alliée contre la candidose, parce qu’il n’est pas toujours facile de trier les aliments, de composer ses menus quand on souffre d’un mal particulier.

Comme vous le savez, chez Mon Parrain Santé, nous tenons à réunir toutes les informations nécessaires pour que vous soyez sereins au moment de faire vos courses !

En réalité, il est difficile de trouver un verdict tranché chez les spécialistes concernant la consommation de banane si l’on souffre de candidose. Certains scientifiques ou diététiciens considèrent que ce fruit peut avoir des vertus en cas de développement intense de certains champignons… tandis que d’autres vont jusqu’à le déconseiller, considérant qu’il peut aggraver la situation !

Nous ne pouvons donc apporter qu’une réponse en demi-teinte : la banane n’est pas totalement contre-indiquée en cas de candidose, mais il semble sage d’en limiter la consommation.

 Découvrons plus en détails ce qui a été relevé par les chercheurs concernant l’impact que peut avoir l’ingestion d’une banane sur le développement ou la résorption d’une banane.

Dans tous les cas, il est important de noter que ces informations sont indicatives, et qu’il est important de consulter un spécialiste ! Cette considération prise en compte, portons un regard complet et critique sur la question, tout en essayant de garder la banane !

La candidose et vos habitudes alimentaires

La candidose est une infection fongique relativement peu connue, qui consiste en la prolifération de champignons presque invisibles à l’œil nu, que ce soit uniquement à la surface du corps ou plus largement dans l’organisme. Ses conséquences peuvent être absolument bénignes et, malheureusement, dans de (très) rares cas, provoquer la mort.

Comme pour beaucoup de problèmes liés à la santé en tout cas, il est conseillé d’adopter un régime particulier lorsqu’on souffre de candidose, pour que la propagation et la croissance du parasite soit mise à mal.

Certains chercheurs, comme à l’occasion de cette étude par exemple ont tenté de définir les meilleures habitudes alimentaires à prendre en cas de candidose. Parmi les denrées à bannir, on compte particulièrement les fromages ayant subi une fermentation, la bière ou encore les aliments excessivement transformés.

Aussi, il faut se garder d’ingérer trop de comestibles riches en sucre. Est-ce pour ça que la banane pourrait poser problème ?

Étudions cette question de plus près, en étendant nos réflexions aux autres inconvénients (ou avantages) que ce fruit exotique présente en cas de candidose.

La banane et la candidose : la question du sucre

Les informations que l’on peut glaner à propos du lien entre la banane et la candidose ne sont pas toujours très homogènes.

Nous avons cela dit repéré une alerte récurrente, dont nous faisions déjà mention plus tôt, mais sur laquelle il est important de revenir : les fruits ont une forte teneur en sucre, et cela n’est pas forcément compatible avec la volonté d’éliminer les champignons « envahisseurs » (source). 

La banane ne fait pas particulièrement exception, affichant quelques 12g de sucre pour une portion de 100g (source). Les experts les plus alarmistes, ceux qui conseillent un régime strict au cas où les champignons prolifèrent, vont conseiller de ne consommer aucun fruit, par prudence. Mais n’oublions pas qu’un être humain n’est pas toujours à même de gérer ses frustrations.

Il est donc mieux de consommer une banane, par exemple, que de craquer pour une sucette ! Les sucres contenus dans ce fruit jaune restent moins dangereux que leurs cousins artificiels qu’on trouve dans les bonbons.

D’ailleurs, si vous voulez prendre un maximum de précautions, vous pouvez toujours intégrer une banane à un smoothie, par exemple ! Un smoothie allégé, bien sûr… Les fruits consommés avec ou dans quelque chose n’ont pas le même indice glycémique.

Pour résumer :

  • Les aliments sucrés ne sont généralement pas conseillés en cas de candida.
  • La banane a une certaine teneur en sucre, dont il faut se méfier.
  • Ce fruit reste une alternative correcte à d’autres denrées sucrées.
  • Si vous adorez ce fruit, mais que vous avez peur de la prolifération des champignons, alors optez pour une consommation réduite et n’hésitez pas à accompagner la banane ou à l’ajouter à des recettes.

La banane et la candidose : l’acidité

Une des pistes que l’on peut exploiter pour savoir si la banane est compatible ou non avec la candidose, c’est son acidité. De manière générale, les médecins conseillent d’éviter les aliments trop acides en cas de prolifération des champignons.

En effet, en ingérer pourrait empêcher la résorption du phénomène, voire l’aggraver (source).

Or la banane est considérée (une fois épluchée), comme un fruit alcalin, le « contraire » d’une denrée acide – pour simplifier.

C’est pourquoi, d’après des témoignages que nous avons lus, certains patients atteints de candidose ont eu le droit d’intégrer notre met jaune à leurs habitudes alimentaires, à condition de rester raisonnable dans les quantités.

Faut-il s’autoriser une banane en cas de candidose ? Le débat reste ouvert

Chez Mon Parrain Santé, nous ne voulons pas faire semblant d’avoir des réponses irréfutables et universelles. C’est pourquoi concernant le lien entre la banane et la candidose, nous préférons rester modérés dans notre verdict !

En réalité, il n’y a pas de consensus absolu dans la communauté scientifique. L’Académie américaine des allergies, par exemple, ne considère même pas la prolifération de champignons comme une maladie en soi, et ne fait pas de lien entre le régime alimentaire et cette affliction. 

D’autres spécialistes, au contraire, tirent la sonnette d’alarme et pensent que les choix nutritionnels ont un impact direct et concret sur la « guérison ». Le débat n’est clairement pas aussi tranché que pour l’impact d’un excès en bonbons sur un diabétique, par exemple !

Nos modestes recherches nous conduisent à penser que cette exotique denrée jaune ne devrait pas avoir des conséquences dramatiques en cas de candidose, mais qu’il faut vraiment modérer les quantités et, dans tous les cas, consulter un spécialiste qui saura vous aiguiller au mieux.

Comme d’habitude, nous vous encourageons à observer une alimentation variée et équilibrée au quotidien ! Votre corps ne pourra que vous en remercier.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.