boutons-allergies-alimentaires

Boutons et allergies alimentaires : tout ce que vous devez savoir

Vous avez des boutons, et vous vous demandez si cela a un lien avec une allergie alimentaire ? Comme toujours, chez Mon Parrain Santé, nous ne voulons pas laisser cette question sans réponse.

Dans les lignes à venir, on vous dit tout sur ces éruptions indésirables et les problèmes qui leur sont liés. Les signes du rejet, les aliments en cause, les traitements éventuels… bref, tout ce qu’il faut pour que vous continuiez à cliquer sur des boutons, mais que vous n’ayez plus à les voir envahir votre visage !

Les allergies, notamment alimentaires, constituent un phénomène complexe. Elles peuvent se manifester par de nombreux symptômes, comme l’éruption de boutons. Malheureusement, il n’existe pas à ce stade de “traitement” contre ces épisodes de rejet.

Mais il est important d’écouter son corps et d’agir en conséquence pour éviter des complications comme l’anaphylaxie, la forme la plus grave de réaction.

Maintenant que ces quelques bases ont été posées, nous allons pouvoir approfondir le sujet.

Vous verrez que même s’ils ont l’air anecdotiques, les boutons provoqués par une allergie alimentaire ont de quoi susciter des réflexions intéressantes sur la manière dont notre machine anatomique gère ce qu’on lui apporte.

Certains phénomènes sont encore très mystérieux…

Allergie alimentaire : ces signes à surveiller

En soi, les boutons ne sont pas dangereux. Une éruption est pénible, peut gratter et pose quelques problèmes… d’ordre esthétique.

Imaginons justement que vous constatiez une éruption à chaque fois que vous ingérez une denrée en particulier.

À ce moment-là, il est pertinent de s’interroger sur la présence d’autres symptômes, qui pourraient venir confirmer une incompatibilité. Cela vous permettra de cibler l’aliment en cause.

Photos d’éruptions cutanées en cas d’allergies alimentaires

Les éruptions cutanées les plus fréquentes provoquées par une allergie alimentaire sont l’eczéma, l’urticaire ou l’œdème. Voici quelques photos (source) :

Urticaire
Eczéma
Œdème

Quels sont les symptômes courants d’une allergie alimentaire ?

  • Des nausées
  • Des maux d’estomac particulièrement prononcés
  • Les yeux ou le nez qui grattent
  • Des troubles digestifs (diarrhée)
  • Des vomissements
  • Des éternuements

Nous vous invitons vraiment à ne pas ignorer ces alertes. Le corps se manifeste souvent par ce genre de petits troubles qui parfois empirent, et amènent d’autres problèmes.

Les boutons font partie de ces signes, tout comme les symptômes que nous venons de citer. Eux-mêmes sont parfois accompagnés d’autres surgissements cutanés dont on se passerait bien :

Quels autres problèmes dermatologiques accompagnent parfois les boutons dus aux allergies alimentaires ?

  • L’urticaire
  • Les rougeurs (sous forme de plaques, souvent)
  • Des démangeaisons
  • Des gonflements

Comme vous pouvez le constater, notre machine anatomique a de nombreux moyens pour s’exprimer.

Cela signifie-t-il que ce n’est pas si grave ? Qu’il faut juste limiter l’ingestion de telle ou telle denrée ? La question est en réalité plus compliquée que ça.

Les boutons provoqués par une allergie alimentaire : la partie visible de l’iceberg

Avant toute chose, nous tenons à préciser que les allergies font encore l’objet de nombreuses recherches scientifiques. Les mécanismes (causes, symptômes, conséquences…) sous-jacents semblent extrêmement complexes.

Ainsi, les boutons en cas d’allergie alimentaire pourraient n’être qu’une légère réaction, sans grave conséquence. Mais dans certains cas, ils annoncent un “refus” qui risque de se manifester plus gravement par la suite.

En effet, suite à la consommation d’une denrée, un individu peut souffrir d’une crise d’anaphylaxie.

Et à ce stade, on est loin de quelques petites rougeurs gênantes. L’anaphylaxie est susceptible de provoquer des problèmes graves (source) :

Quelles conséquences peut avoir l’anaphylaxie ?

  • Une chute de la pression sanguine
  • Des problèmes respiratoires
  • Des vertiges, voire des évanouissements
  • Des gonflements encore plus sévères, qui envahissent totalement le visage ou certaines parties du corps
  • Des problèmes cardiovasculaires

Tout cela semble bien inquiétant. Mais si nous vous en parlons, c’est justement pour vous aider à comprendre les enjeux, afin d’agir en conséquence.

Pour parler simplement, on dira que chez certains patients, les boutons provoqués par une ingestion ne sont que la partie visible de l’iceberg. Cela dit, il arrive que cela soit le seul symptôme !

Vous êtes perdu(e) dans l’océan des possibilités ? Voilà ce qu’il faut retenir :

  • Lorsque votre corps réagit négativement à un aliment, c’est un peu comme s’il se défendait contre un microbe. Il interprète l’arrivée de la denrée comme une menace. En somme, on est face à une réponse du système immunitaire “exagérée” (source).
  • Les causes sont nombreuses. Il peut notamment s’agir d’un héritage génétique. Ou d’un dysfonctionnement, d’une mauvaise “interprétation” du corps face à l’intrusion de la denrée. Les mécaniques en jeu sont encore à l’étude.
  • Aussi, il n’y a pas de règle absolue quant à l’évolution des symptômes. Vous pourriez toute votre vie avoir quelques boutons sur le visage après avoir mangé une pomme… sans jamais souffrir d’un problème plus grave. Au contraire, le rejet pourrait s’avérer de plus en plus fort, jusqu’à l’anaphylaxie.

Mais alors, quels aliments sont concernés par ces réactions éventuelles – et parfois dramatiques ?

Boutons et autres symptômes d’une allergie alimentaire : par quels aliments sont-ils provoqués ?

La fondation américaine pour l’asthme et les allergies a été créée pour réunir les témoignages de patients souffrant d’allergies (pas uniquement alimentaires) et esquisser des solutions, permettre des recoupements pour affronter ce genre d’afflictions.

Ils ont notamment publié une liste des aliments qui font le plus souvent l’objet d’une allergie alimentaire (source). Les voici :

Quels sont les aliments qui sont souvent à la base d’une allergie ?

  • Les œufs
  • Le lait
  • Le poisson
  • Les noix
  • Les cacahuètes
  • Le blé
  • Le soja
  • Les crustacés

Les symptômes varient en fonction du type d’aliment. Par exemple, le lait provoquera plus facilement des troubles digestifs que des boutons.

Mais il est vraiment difficile de figer les modèles. De très nombreux facteurs entrent en jeu.

Aussi, la liste ci-dessus n’est pas exhaustive. Certains fruits provoquent des réactions violentes. Les légumes sont moins souvent incriminés, mais la possibilité n’est pas à écarter.

Vous vous demandez alors sûrement ce que vous pouvez faire. Y a-t-il un moyen de ne plus voir ces boutons apparaître ?

Les allergies alimentaires : peut-on en guérir ?

La réponse ne va sans doute pas vous plaire mais… non, on ne peut pas guérir d’une allergie alimentaire. 

Si vous devez affronter une éruption cutanée causée par un aliment, il y a des chances pour que le problème se répète. Ou qu’il empire, comme on l’a vu plus haut. 

Dès lors, la seule véritable solution… c’est de ne plus manger ce que votre corps rejette.

Mais imaginons qu’il soit “trop tard”. Que vous ayez craqué, espérant ne plus subir le même sort. Ou que vous ayez mangé une denrée indésirable par mégarde. Dans ce cas, comment faire disparaître ces boutons ?

Comment se débarrasser des boutons en cas d’allergie alimentaire ?

  • Un simple nettoyage à l’eau tiède des mains et de la zone envahie, peut déjà soulager le problème. À condition d’utiliser un produit adapté.
  • Les antihistaminiques apparaissent aussi comme une solution. Mais attention. Généralement, ils sont sollicités pour les réactions allergiques auxquelles il est difficile d’échapper. Par exemple, le fameux “rhume des foins”. Il serait dangereux (sur le long terme) d’en prendre pour compenser une ingestion inadéquate ! En bref : avoir un paquet de médicaments anti-allergie chez soi ne doit pas devenir un prétexte pour manger ce que le corps rejette.
  • Il existe certaines crèmes utiles à atténuer les boutons, voire à les résorber.
  • Vous le savez sans doute déjà, mais parlez-en à un allergologue pour identifier vos allergènes.

Les boutons provenant d’allergies alimentaires : notre bilan

En réalité, les boutons sont un moindre mal parmi la large batterie de conséquences possibles lorsque le corps se défend mystérieusement contre un aliment. 

Mais ils peuvent être pénibles pour plusieurs raisons, et c’est pourquoi nous avons tenu à vous en dire davantage. 

Dans tous les cas, nous vous invitons à rester prudent(e). Oui, il est frustrant de devoir se priver d’une gourmandise qu’on affectionne… mais mieux vaut opter pour la frustration que pour une mise en danger de votre santé

Continuer à manger un aliment que vous avez clairement identifié comme allergène dans votre cas, c’est jouer avec le feu. Il est donc important d’observer une certaine modération

De notre côté, dans l’équipe de Mon Parrain Santé, nous croisons les doigts pour ne jamais devenir allergiques à la camomille. Ce serait un peu comme priver Popeye de ses épinards.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.