colon-irritable-mal-de-dos

Le syndrome du côlon irritable peut-il causer un mal de dos ?

Certaines personnes atteintes du syndrome du côlon irritable (SCI) présentent parfois des symptômes qui ne semblent pas liés à cette pathologie.

Parmi les symptômes les plus courants et apparemment sans rapport, citons les maux de dos.

La douleur peut n’avoir aucun rapport avec ce que vous ressentez ou il peut s’agir de ce que l’on appelle une douleur référée, également appelée douleur projetée. Elle désigne une douleur ressentie à un endroit différent de celui d’où elle est originaire.

Pour faire simple, dans le cas du côlon irritable, le mal de dos est souvent provoqué par une constipation, des gaz ou des ballonnements.

Cet article vous aidera à comprendre ce lien plus en détail, les traitements proposés et à quel moment vous devriez consulter un spécialiste.

Le lien entre le syndrome du côlon irritable et le mal de dos

Les chercheurs ont constaté que les personnes atteintes du SCI peuvent également ressentir des douleurs dans d’autres parties de leur corps en plus des symptômes abdominaux.

On estime qu’il y a jusqu’à 81 % des personnes atteintes du SCI qui peuvent également souffrir de maux de dos (source).

Même si la cause de cette douleur varie d’une personne à l’autre, les chercheurs pensent qu’elle peut être liée au SCI de différentes manières :

  • La douleur référée : comme nous l’avons vu, la douleur qui prend naissance dans les intestins se manifeste dans une autre partie du corps, dans notre cas : le dos.
  • Les problèmes physiques : l’inconfort intestinal, comme la pression des gaz, les spasmes du côlon ou le gonflement des intestins, peut entraîner des douleurs dans l’abdomen et le bas du dos.
  • Autres problèmes de santé : de nombreuses personnes souffrant du SCI souffrent aussi simultanément de fibromyalgie, de cystite interstitielle ou de polyarthrite rhumatoïde. Ces affections peuvent également entraîner des douleurs dorsales.

Autres symptômes pouvant être liés au syndrome du côlon irritable

Il est important de se rappeler que le symptôme le plus important du SCI est la douleur ou la gêne au niveau de l’abdomen (brûlures d’estomac, ballonnements, nausées, etc.).

Cependant, d’autres symptômes qui n’impliquent pas l’abdomen, comme le mal de dos, peuvent également se produire.

Les autres symptômes associés sont les suivants :

  • Les troubles du sommeil
  • Des maux de tête
  • Des douleurs musculaires
  • De la fatigue

Chaque fois que vous ressentez de nouveaux symptômes du SCI ou que ceux-ci s’aggravent, il est important d’en parler à votre professionnel de santé.

En cas de douleurs intenses du SCI, de saignements, de vomissements ou de difficultés respiratoires, consultez immédiatement un médecin.

Bon à savoir

Vous trouverez peut-être utile de tenir un journal de vos symptômes, car il vous aidera à enregistrer ces derniers, ainsi que leur évolution dans le temps et la façon dont ils sont influencés par certains facteurs comme votre régime alimentaire, votre niveau de stress et vos activités quotidiennes.

Comment traiter le mal de dos associé au syndrome du côlon irritable

Il n’existe pas de traitement unique du SCI. Généralement, les soins visent principalement à soulager les symptômes et à améliorer la qualité de vie globale.

Différentes options sont disponibles, il n’existe pas une stratégie qui fonctionne pour toutes les personnes atteintes du SCI, et la meilleure approche implique souvent une combinaison de diverses méthodes.

Il est possible que vous soulagiez votre mal de dos en traitant votre SCI au lieu de cibler spécifiquement celui-ci.

Les maux de dos liés au SCI ne nécessitent pas d’intervention chirurgicale, et vous éviterez probablement l’utilisation des antidouleurs à long terme si vous traitez les autres symptômes associés à ce syndrome.

Veuillez consulter votre médecin pour déterminer la combinaison qui vous convient le mieux.

Il existe plusieurs types de traitements couramment utilisés :

  • Changer votre alimentation : encore une fois il n’y a pas de régime miracle, chaque personne devra s’adapter en fonction de ce qui peut déclencher vos symptômes. Votre médecin peut donc vous recommander de tenir un journal alimentaire. Puis en fonction, de modifier votre consommation de fibre, de limiter les aliments et les boissons qui favorisent la production de gaz, d’éviter les aliments à forte teneur en FODMAP ou encore de limiter les agrumes.
  • Réduire votre stress par des techniques de relaxation : le stress intensifie souvent l’expérience de la douleur, qu’il s’agisse d’un inconfort gastro-intestinal ou d’un mal de dos. Le stress peut être atténué par des pratiques telles que la respiration profonde, la méditation, la relaxation musculaire progressive (PMR) ou l’imagerie mentale. Il est également recommandé aux patients atteints du SCI de pratiquer des exercices tels que le yoga, le tai-chi, la marche, la natation, le jogging et le vélo.
  • Les médicaments : un traitement pharmacologique peut être prescrit pour votre SCI en fonction de vos symptômes et, parfois, de sa cause sous-jacente, comme le mal de dos. Veillez toutefois à consulter votre médecin pour tout médicament que vous prenez, car un mauvais traitement pourrait aggraver vos symptômes.
  • Les thérapies alternatives : l’acupuncture, les massages, les traitements chiropratiques et d’autres thérapies alternatives peuvent être utiles pour traiter le mal de dos.

Le mot de la fin

La plupart des personnes qui souffrent du syndrome du côlon irritable trouvent que vivre avec cette maladie peut être un défi physique, psychologique et social.

Si l’on ajoute le mal de dos à l’équation, cela peut aggraver la situation. N’oubliez pas qu’il a été démontré que le stress déclenche les symptômes du SCI. Il sera donc bénéfique de rechercher la source de votre douleur et de la traiter.

Il est heureusement possible de traiter le mal de dos à l’aide de diverses options thérapeutiques efficaces et sûres !

N’hésitez pas à informer votre professionnel de la santé de tout symptôme nouveau ou changeant du SCI, comme les douleurs dorsales. Une bonne gestion du SCI peut également soulager le mal de dos.

Vous pouvez vous sentir mieux si vous prenez bien soin de vous et si vous ne laissez pas la douleur et les symptômes prendre le dessus. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour améliorer votre état. Portez-vous bien !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.