miel-et-hypertension

Est-ce que le miel est bon pour l’hypertension ?

Le miel est une denrée savoureuse… il semble donc normal que les personnes souffrant d’hypertension soient tentées d’en manger, mais sans être sûr que cela fasse bon ménage.

Toujours à l’affût des explications les plus concrètes et les plus précises, nous avons interrogé nos sources. Voici le résultat de nos investigations !

Les amateurs de miel souffrant d’hypertension ne devraient pas s’inquiéter : en manger est tout à fait possible, et même indiqué. Sa belle teneur en antioxydants, et plus spécifiquement encore en flavonoïdes, font de cette fascinante substance un allié intéressant pour prendre soin de son système cardiovasculaire.

Mais attention ! Il ne s’agit pas d’un traitement visant à “soigner” une pression artérielle trop élevée. C’est simplement une option alimentaire saine.

Étudions maintenant la question plus en détail ! Si nous comptons certains ours parmi nos lecteurs, ils seront heureux de savoir que cet aliment est bon pour la santé, même s’il faut bien sûr se méfier de la ruche environnante.

Plus sérieusement, zoomons sur le lien entre le miel et l’hypertension. Vous allez découvrir que ce mets est sain grâce à un essaim d’explications scientifiques et diététiques qui donnent envie de remercier les abeilles !

L’hypertension : un problème à prendre au sérieux

L’hypertension n’est pas un problème à prendre à la légère. De nombreux Français en souffrent, et ce dysfonctionnement peut provoquer, sur le moyen et long terme, certaines maladies cardiovasculaires. En effet, cela consiste en pression artérielle démesurément élevée.

Attention cependant : il ne s’agit pas de s’inquiéter à la moindre variation. Prendre sa tension en permanence et s’inquiéter à la plus petite fluctuation peut même avoir des effets délétères, induisant un stress inutile et lui-même susceptible de donner lieu à des complications.

Mais un spécialiste sait faire la différence entre les changements naturels et ceux qui ont trait à une perturbation inquiétante.

C’est pourquoi il est important de consulter de plus en plus régulièrement un médecin à mesure qu’on prend de l’âge, puisque le vieillissement implique souvent une pression artérielle moins stable.

Dans le cadre des consultations, il se pourrait qu’on vous recommande d’ajuster votre alimentation. Certains aliments sont susceptibles d’aggraver la situation, ou au contraire de l’améliorer.

Qu’en est-il du miel ? Cette offrande naturelle de nos amies les abeilles est-elle “bonne pour l’hypertension” ? Il est temps d’approfondir la question…

Le miel est-il bon pour l’hypertension ?

Avant toute chose, il convient de faire une distinction applicable à tous les aliments : ce que vous mangez n’équivaut pas à un médicament, et ne remplace pas un traitement précis.

En revanche, il est important de ne pas tenter le diable et de planifier sagement son alimentation.

Si vous aimez manger du miel, alors vos habitudes ne devraient pas être perturbées, même en cas d’hypertension. Au contraire, plusieurs constats scientifiques mènent à penser qu’il joue un rôle positif dans la gestion des maladies cardiovasculaires :

  • Le miel est une denrée gorgée d’antioxydants aux vertus manifestes. Cette étude, particulièrement focalisée sur les bienfaits de cette jolie substance, offre une liste complète de ses nutriments : on peut autant (et surtout) compter sur la présence des flavonoïdes que sur la dose de vitamines C qu’elle apporte.
  • Les flavonoïdes jouent un rôle particulièrement important dans la lutte contre les problèmes cardiovasculaires, comme l’hypertension. Ils ont des propriétés très variées, se montrant à la fois en mesure d’améliorer la vasodilatation (ou dilatation des vaisseaux sanguins), de limiter les risques de caillots sanguins ou encore d’éviter l’oxydation du mauvais cholestérol.
  • La vitamine C a aussi son mot à dire. Ce travail de recherche a mené les scientifiques à déceler le rôle protecteur de cette vitamine. C’est d’autant plus vrai concernant la prévention des crises cardiaques, dont l’hypertension peut-être l’un des vecteurs.

Le miel peut-il m’aider à faire baisser l’hypertension en cas d’urgence ?

Nous sommes catégoriques : le miel, pour autant qu’on le consomme en quantités raisonnables évidemment, ne pose pas de problèmes pour les patients souffrant d’hypertension, à moins que d’autres soucis de santé n’exigent une privation de cette denrée (un diabète, par exemple).

Toutefois, lorsqu’on souffre de problèmes cardiovasculaires ou qu’on y est particulièrement exposés, il faut vraiment éviter de jouer les apprentis sorciers.

Autrement dit, si vous constatez que votre tension est trop élevée, il est inutile de se précipiter sur un pot de miel pour la faire baisser. Les mécanismes du corps sont bien trop complexes pour espérer des réactions aussi binaires. 

La meilleure solution est de contacter un spécialiste immédiatement, sans vous soucier de ce que vous pouvez manger ou non pour pallier le problème.

Vos options alimentaires doivent être définies en vous basant sur les situations “normales” de la vie (petit-déjeuner, déjeuner, encas, repas du soir…) mais pas par rapport aux urgences médicales.

Le miel et l’hypertension : alors, quel bilan ?

Ce n’est pas la première fois que nous vantons les mérites du miel chez Mon Parrain Santé. Dans cet article, nous avions tenu à souligner la manière dont il pouvait soulager les brûlures d’estomac

Nous renouvelons notre émerveillement après avoir mené nos recherches sur le lien entre cette précieuse denrée et les problèmes d’hypertension.

Les nombreux nutriments dont regorge le miel, particulièrement les flavonoïdes appartenant à la catégorie des polyphénols, ont de quoi limiter et prévenir certains dégâts liés à la pression artérielle.

Bien sûr, il ne faut pas vous lancer dans une cure de miel et vous interdire tout autre aliment sous prétexte que celui-là est excellent. Il est important de varier son alimentation, et de se poser des questions sur vos autres choix nutritionnels. 

Typiquement, le miel se consomme rarement tout seul. Il faut donc faire attention au pain sur lequel votre choix se porte au moment de préparer une tartine. À aucun moment consommer le nectar des abeilles ne doit devenir un prétexte pour manger n’importe quoi à côté !  

Ces petites nuances prises en compte, nous sommes sûrs que vous saurez apprécier les bienfaits de cette merveille dorée. Les Anglais s’appellent “honey” entre amoureux, soit littéralement “miel”, et ce n’est manifestement pas pour rien !

Il faut juste éviter de s’embrasser au milieu d’un rucher d’abeilles sans le matériel adéquat. Mettre du piquant dans la romance, c’est bien… mais pas à ce point.

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *