miel-et-vesicule-biliaire

Miel et vésicule biliaire : y a-t-il un effet positif ?

Nous vous proposons des liens d’affiliation pour les produits que nous utilisons et aimons réellement. Si vous décidez d’acheter via nos liens, vous aidez Mon parrain santé à toucher une petite commission qui permet de créer du contenu comme celui-ci. Merci beaucoup.

Vous aimez manger du miel, mais vous vous demandez si cette jolie denrée dorée peut avoir un effet positif, préventif, voire curatif, sur la vésicule biliaire ?

Au contraire, vous avez peur que cela provoque ou accélère la formation de calculs biliaires ?

Soucieux d’explorer toutes les pistes, nous nous sommes penchés sur la question. Nous avons secoué la ruche jusqu’au bout (sans faire de mal aux abeilles), butinant d’une source à l’autre avec vaillance et méthode. Voilà ce que nous avons découvert !

Le miel ne semble avoir aucune propriété susceptible d’accélérer ou de favoriser la formation des calculs biliaires. On ne peut pas dire non plus qu’il en soit un incroyable pourfendeur. Mais d’autre part, selon des recherches approfondies, le miel de Manuka a la capacité de compromettre la formation de “biofilms” qui permettrait de préserver les croissances indésirables dans la vésicule biliaire.

Nous avons sélectionné pour vous les miels de Manuka, juste ici sur Onatera ou sur Amazon. Certes c’est onéreux, mais pour avoir un produit de haute qualité et être sûr de son effet sur votre santé, il faut parfois y mettre le prix. Nous vous conseillons la marque « Comptoirs & Compagnies », testée et approuvée (un IAA élevé vous garantit une meilleure efficacité).

Il nous faut quoiqu’il en soit donner plus de précisions sur la question. Vous allez voir : il est difficile de résoudre pleinement l’énigme. Mais certains éléments, certaines pistes peuvent nous permettre d’esquisser des hypothèses.

Les calculs biliaires : ce qu’il est important de savoir

Les calculs biliaires peuvent s’avérer très problématiques si le problème n’est pas pris au sérieux dès le départ. On appelle la pathologie associée à la formation de ces cailloux dans la vésicule : la “lithiase biliaire”.

S’accumulent alors ce qu’on peut désigner comme des “cristaux” de cholestérol (source), et des douleurs pénibles dans la vésicule biliaire, souvent en prélude de complications importantes, sont alors observées chez les patients.

Les causes de cette maladie sont multiples. Certaines personnes ont développé des calculs biliaires suite à des excès d’alcool. Cela peut aussi découler d’un surpoids. Finalement, et c’est ce qui nous intéresse précisément ici, la manière dont une personne s’alimente a de quoi influer sur la création de calculs biliaires.

Mais alors, qu’en est-il du miel ? Que risquez-vous ou, au contraire, de quoi pourriez-vous bénéficier si vous l’intégrez à vos repas ? C’est maintenant qu’on vous explique tout.

Cette variété de miel pourrait bien ralentir la formation de calculs biliaires

Soyons honnêtes d’emblée : les travaux de recherche concernant le lien entre le miel et les calculs biliaires ne sont pas extrêmement nombreux. Mais nous n’aimons pas baisser les bras à la moindre difficulté chez Mon Parrain Santé : nous avons donc creusé, creusé… et avons découvert une information vraiment intéressante.

Selon ce qu’expliquent les rédacteurs de cette étude, une variété précise de miel, le miel de Manuka, contribuerait à ralentir la formation de calculs biliaires.

Les contributeurs de la page Wikipédia anglophone (ici) consacrée à cette denrée ne font pourtant pas vraiment les louanges de ce miel tout particulier. Ils expliquent qu’il n’y a “aucune preuve concrète d’une raison médicale ou diététique à utiliser le miel de Manuka autrement que comme substitut du sucre”. 

Ils n’ont peut-être justement pas eu l’occasion de parcourir le travail de recherche qu’on mentionnait plus tôt. En effet, selon ce que les scientifiques y expliquent, le miel de Manuka contribuerait à la décomposition des biofilms – des amas de cellules qui se forment sur les calculs et empêchent leur traitement. 

Le lien pourrait paraître assez faible. Toutefois, les résultats de l’expérience correspondante se sont avérés pour le moins concluants.

Il est question, même si des recherches plus approfondies sont nécessaires, d’un ralentissement voire d’une interruption dans le processus de formation des calculs.

Mais alors, qu’en est-il des autres miels ?  À dire vrai, certains d’entre vous n’ont peut-être tout simplement jamais entendu parler du miel de Manuka, et se demandent si les effets pourraient être analogues en consommant des produits plus “locaux”.

Le miel et les calculs biliaires : peut-on vraiment faire un lien concret ?

Puisque le miel de Manuka a un effet positif sur la résorption des biofilms, nous nous sommes décidés à observer si les autres variétés pouvaient se voir attribuer de telles propriétés. 

En réalité, il suffit de quelques clics pour réaliser à quel point le miel a bonne presse au sein de la communauté scientifique. Sur ce site, on nous rappelle l’enthousiasme des chercheurs quant aux propriétés antibactériennes de cette denrée sucrée.

Le rédacteur en profite pour préciser que le miel peut ralentir la formation de biofilms.

Nous ne sommes évidemment pas en mesure de faire une généralité à partir de cette affirmation. Mais il semblerait en tout cas que les remarques faites dans le cadre de l’étude sur le miel de Manuka puissent s’étendre à d’autres types.

Le miel et la vésicule biliaire : notre verdict

Si vous craignez de mettre votre vésicule biliaire en danger parce que vous ne savez pas exactement ce qu’il est possible de manger ou non, nous vous recommandons évidemment de consulter un spécialiste.

Toujours est-il que concernant le miel, il ne semble pas y avoir de contradiction particulière.

On pourrait même imaginer – sans trop s’avancer pour éviter la tautologie – que ce qu’on observe avec le miel de Manuka, à savoir un ralentissement dans la création des biofilms qui handicapent le soin des calculs rénaux, s’applique à d’autres variétés.

Mais nous laissons les experts étudier davantage le sujet.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.