courgette-et-acide-urique

Courgette et acide urique : quel lien peut-on faire ?

Vous aimez préparer de bonnes courgettes pour le repas… mais vous craignez un impact sur votre taux d’acide urique, dont l’excès peut mener à des problèmes de goutte ?

Au contraire, vous vous demandez si ce légume peut vous aider à réguler votre apport ? Armés de nos claviers et de nos sources, toujours aussi curieux quand il s’agit de nutrition, nous avons mené l’enquête chez Mon Parrain Santé

Selon les experts, la courgette est parfaitement compatible avec un régime alimentaire visant à réguler notre taux d’acide urique. Les propriétés de cette denrée peuvent même aider à prévenir ce dérèglement ! Parmi les principales raisons, on compte sa teneur en caroténoïdes, de puissants alliés lorsqu’il s’agit de contrecarrer les effets du fameux acide.

Aussi, la bonne quantité de fibres que recèle notre légume a de quoi assainir certains organes et contribue à l’évacuation des déchets – même si ce n’est pas l’aliment qui en contient le plus.

Mais vous êtes sûrement plus curieux que ça ! Découvrez, dans les lignes à venir, pourquoi la courgette est la bienvenue dans vos repas, même si vous souffrez de la goutte ou y êtes prédisposé.

Votre alimentation affecte-t-elle votre taux d’acide urique ?

Nous vous parlions déjà de l’acide urique dans cet article, mais nous comprendrions que vous n’ayez pas affiché chacun de nos textes sur le mur de votre salon. Alors voici une petite piqûre de rappel !

Un patient qui a la goutte souffre généralement d’un dysfonctionnement nommé l’hyperuricémie. Ce terme un peu barbare désigne l’accumulation excessive de cellules mortes, de déchets qui peuvent polluer le sang et provoquer des douleurs particulièrement pénibles.

Bien sûr, il n’y a aucun légume, aucun fruit, aucun aliment d’ailleurs qui ne peut miraculeusement faire disparaître l’acide urique, comme il n’y en a aucun qui soit en mesure de neutraliser soudainement le mauvais cholestérol.

Mais chez Parrain Santé, nous ne cherchons jamais de formule magique. Nous tenons à vous guider pour composer des repas adaptés à votre santé. Et justement, la courgette peut vous aider à faire baisser votre taux d’acide urique !

La courgette permet-elle de faire baisser le taux d’acide urique ?

Nous le réaffirmons : oui, la courgette remplit certains critères dans la lutte contre les problèmes de goutte

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont dressé une liste des aliments recommandés, acceptables et contre-indiqués lorsqu’on souhaite éviter un excès d’acide urique ou l’endiguer.

Et justement, notre fameux légume vert appartient à la catégorie des denrées recommandées.

Il y a plusieurs raisons à cela, dont nous vous avons concocté une belle petite synthèse :

  • La courgette fait partie des mets contenant des caroténoïdes. Selon les experts qui ont mené ce travail de recherche, et même s’il avait pour sujets principaux des personnes âgées, ces nutriments ont de quoi favoriser la régulation du taux d’acide urique.
  • Tout comme l’endive dont nous vous parlions il y a quelque temps, la courgette contient des fibres. Ce n’est pas la denrée qui en est le plus riche, mais les effets bénéfiques sur l’assainissement du système digestif ne sont jamais perdus, même s’ils sont légers, quand il s’agit d’évacuer des déchets !
  • Ceux qui souffrent malheureusement de goutte le savent : dans le cadre d’un régime adapté à cette maladie, il faut éviter au maximum les purines, ces molécules qui créent justement de l’acide urique lorsqu’elles se décomposent. La courgette fait partie des aliments qui ne contiennent pas de purines, ou alors la quantité est trop négligeable pour que cela représente un danger.

Nous ne prétendons pas que ce légume est une référence parmi les mets susceptibles de faire baisser l’acide urique, mais certaines de ses propriétés peuvent faire une petite différence, et elle ne fera en tout cas jamais de mal !

Courgette et acide urique : notre bilan

Vous l’aurez compris : la communauté scientifique n’est pas particulièrement bavarde quand il s’agit de faire un lien précis entre l’ingestion de courgettes et la présence d’acide urique dans le sang.

Toutefois, voir apparaître ce légume dans la liste des denrées recommandées pour les patients atteints de goutte laisse particulièrement optimiste quant à la pertinence de l’ajouter à vos repas, même si vous souffrez d’hyperuricémie… et peut-être, d’ailleurs, parce que vous en souffrez.

La teneur de la courgette en caroténoïdes, que nous évoquions tout à l’heure, est la raison la plus directe.

Ajoutez à ça la quasi-absence de purines dans cet aliment, et vous devriez pouvoir en préparer sans le moindre remords. Cela dit, nous vous invitons toujours à mesurer les quantités, pour ne pas voir poindre des effets productifs.

De même, d’autres plats peuvent être envisagés, du moment que vous vérifiez leur teneur en purine.

L’important comme toujours, c’est de se faire plaisir, de manger équilibré tout en surveillant votre santé ! Personnellement, quand j’entends le mot “courgette”, je cours… et je m’y jette !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir