graines-de-courge-et-prostate

Graines de courge et prostate : sont-elles vraiment bénéfiques ?

On lit et entend parfois que les graines de courge peuvent avoir un effet bénéfique sur la prostate. Mais attention : dans certains cas, ce genre de rumeurs ne viennent que de mythes transformés, qui n’ont pas de vrai fondement scientifique. Alors en l’occurrence, qu’en est-il ?

Ces jolies denrées sont-elles vraiment susceptibles de participer à l’entretien de cette glande typiquement masculine ? Voici les résultats de notre enquête.

En réalité, les graines de courge ne peuvent pas être considérées comme une solution à part entière pour lutter contre les problèmes liés à la prostate. Il est vrai que selon les individus, des bénéfices ont été observés, particulièrement si ces petits comestibles sont mélangés à l’huile de palmier nain. Ce mariage étonnant serait effectivement propre à atténuer ou juguler l’hyperplasie bénigne de la prostate. Aussi, le zinc qu’on trouve dans les graines de courge aurait un effet intéressant sur la fameuse glande.

Mais à ce stade, la corrélation doit être attestée par des recherches plus approfondies.

Voyons quoi qu’il en soit les phénomènes scientifiques permettant d’établir un lien entre les graines de courge et la prostate.

C’est une nouvelle occasion de constater à quel point la diététique sait surprendre ; tout un réseau de connexions insoupçonnables a été mis en lumière par les chercheurs.

À l’origine, nous voulions garder ce sujet de côté pour Halloween, puis nous avons réalisé que confondre courge et citrouille n’était pas à la hauteur de notre titre en tant que “parrain santé” !

Les graines de courge : ces bienfaits parfaitement étonnants

Avant d’aborder de plus près la question des effets que peuvent produire les graines de courge sur la prostate, nous tenions à vous donner quelques informations sur les bienfaits de cette denrée en général, puisque la question n’a pas été si souvent abordée par les sites spécialisés :

  • Les graines de courge auraient certaines propriétés anti-inflammatoires et pourraient aider dans la lutte contre le mauvais cholestérol (source). En l’occurrence, c’est sous forme d’huiles qu’elles se montreraient efficaces.
  • Le magnésium est un nutriment capital, dont les bienfaits s’étendent aussi bien à la gestion des états dépressifs qu’au boost des performances sportives. Et justement, nos végétaux miniatures affichent une belle teneur en ce minéral (source). Le même constat peut se faire pour le phosphore et le potassium.
  • Finalement, ces étranges productions de la nature ont prouvé leurs effets bénéfiques sur la vessie dans le cadre de cette recherche.

Comme on le voit donc, les graines de courge gagnent à être connues. Mais alors, quel est leur effet, plus précisément, sur la santé de la prostate ? Entrons dans le vif du sujet.

Graines de courge : ce qu’on sait à propos de leurs bienfaits sur la prostate

Ce qu’on dit parfois concernant un lien positif entre ces petits encas et la santé des messieurs semble se vérifier dans la littérature scientifique. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un remède miracle ; nous n’en promettons d’ailleurs jamais sur ce site.

Vous devez vraiment consulter un spécialiste si vous soupçonnez des problèmes de santé dans cette zone… puisqu’ils sont malheureusement susceptibles de déboucher sur des afflictions graves.

Toujours est-il que les graines de courge ont passé quelques tests, et paraissent utiles à entretenir la santé de la prostate dans certains cas :

  • Il existe des compléments alimentaires qui consistent en un alliage de ces petits aliments, sous forme d’extraits, et l’huile de palmier nain ! En ingérer aurait de quoi contribuer à soulager les symptômes d’une hyperplasie bénigne de la prostate (source). Les plus optimistes parlent d’un “traitement alternatif”- vous connaissez notre réticence à tenir des propos aussi… tranchés.
  • L’hypertrophie de la prostate est un phénomène à surveiller. À cet égard aussi, nos petites denrées vedettes parviendraient à se montrer utiles. Elles viendraient juguler la croissance de la prostate, selon ce qu’expliquent les rédacteurs de cette étude.
  • Le zinc est naturellement présent dans la glande typiquement masculine. Si son taux n’est pas assez élevé, des complications importantes surviennent (source). Vous l’aurez compris : les comestibles de petite taille qui nous intéressent ici accusent une belle teneur en zinc.

Tout cela semble vraiment encourageant, n’est-ce pas ? On serait tenté de considérer les graines de courge comme des alliées imparables contre les problèmes de prostate. Oui, mais il faut toujours éviter de “s’emballer” dans le domaine de la nutrition.

Quand on étudie la question de près, on découvre quelques nuances

Les graines de courge pour soigner la prostate : ce qui vient (un peu) noircir le tableau

Sur la question de la prostate d’abord, il faut savoir que les études menées ont rarement conduit à un verdict applicable à l’ensemble de la population masculine.

Au contraire, les corrélations ne s’observent pas toujours, et plusieurs constats sont émis sous réserve ; il semblerait que des recherches approfondies restent nécessaires.

Aussi, quand on élit une denrée pour ses vertus particulières, il ne faut pas oublier le potentiel revers de la médaille. En l’occurrence, les graines de courge demeurent assez caloriques. Elles n’ont pas vraiment leur place dans un régime minceur ; cela risque d’en freiner plus d’un.

Leur grande teneur en fibres est aussi à l’origine de certains effets secondaires : des flatulences et des gaz en tous genres ont préoccupé quelques consommateurs. Rien de dangereux en soi, mais ce n’est pas toujours très agréable.

D’autant que la présence de ces fibres ne vient pas, en l’espèce, compenser le nombre élevé de calories.  

En résumé, il faut se demander si le jeu en vaut la chandelle. Nous vous invitons vraiment à écouter votre corps, puisque chaque système anatomique réagit différemment à l’ingestion de tel ou tel aliment.

Graines de courge et prostate : notre verdict

Une chose est sûre : ce qu’on dit sur le lien positif entre les graines de courge et la prostate ne vient pas de nulle part.

En épluchant la littérature scientifique sur le sujet, on peut effectivement découvrir quelques assises théoriques, eu égard notamment à leur effet sur la croissance inhabituelle de la prostate ou à leur teneur en zinc, intéressante dans certaines situations.

Il faut aussi souligner que cette denrée présente d’autres vertus vraiment intéressantes, puisqu’elle peut aussi bien contribuer à la régulation du taux de cholestérol qu’améliorer les performances sportives.

Ceci étant établi, les “effets secondaires” ne sont pas toujours agréables. Certains nutritionnistes invitent à la prudence au moment de s’offrir ces petits comestibles, parce que des dérives gênantes ont pu être observées

Pour finir, les scientifiques ne sont pas tous louangeurs quant à l’utilisation spécifique de ces aliments pour soigner la glande masculine. Il faudrait approfondir le sujet, à travers d’autres investigations, pour vraiment faire la lumière sur cette corrélation particulière.

Dans tous les cas, en manger est loin d’être dangereux ! La modération reste par contre et comme toujours de rigueur.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir