jeune-et-reflux-gastrique

Jeûne et reflux gastrique : tout ce que vous devez savoir

De plus en plus de gens pratiquent le jeûne. Mais cela les rendrait-il plus enclins à souffrir de reflux gastriques et, par conséquent, de brûlures d’estomac ?

Soucieux de votre bien-être, Mon Parrain Santé a décidé de zoomer sur cette thématique. Voici ce que nous avons découvert !

D’après les sources que nous avons consultées, jeûner serait un moyen d’atténuer les douleurs liées aux reflux gastriques, et plus spécifiquement aux brûlures d’estomac. Cependant, il ne faut pas imaginer un effet drastique. Les scientifiques se montrent prudents quant aux résultats obtenus. La corrélation dépendrait étroitement du patient et des aliments ingérés. Trop étroitement pour parler d’une “thérapie” en soi.

Chez Mon Parrain Santé, nous sommes vraiment intéressés par le jeûne, au moins autant que par les tisanes (notre breuvage ultime).

Dès lors, nous avons tenu à approfondir nos recherches sur ce que les fenêtres de restrictions alimentaires engendraient concernant les reflux gastriques et les brûlures d’estomac.

Vous allez découvrir qu’il y a un effet positif sur le long terme, mais aussi quelquefois, négatif sur le court terme !

Le jeûne : un bon moyen de lutter contre les reflux gastriques et les brûlures d’estomac ?

Nous ne faisons jamais la promotion de “remèdes miracles” chez Mon Parrain Santé. Et nous ne nous autorisons aucune exception, même quand il est question du jeûne !

C’est une belle option santé, mais il ne remplace pas un traitement ciblé et suivi par un spécialiste. En effet, les brûlures d’estomac, par truchement les reflux gastriques qui en sont la cause, cachent parfois d’autres problèmes.

Les problèmes en question ne sont pas forcément graves, mais méritent une certaine attention médicale.

Ceci pris en compte, rien ne vous empêche de tout mettre en œuvre pour votre bien-être. En pratiquant le jeûne intermittent par exemple, qui consiste à ne plus manger pendant une fenêtre de 14h à 18h (tout dépend des programmes), vous pouvez, à défaut de totalement faire disparaître la souffrance, l’atténuer !

Ce phénomène a été observé par les scientifiques auxquels on doit cette étude. Et les résultats obtenus ne sont pas particulièrement étonnants.

En effet, ne pas avoir à traiter des aliments sans cesse est une aubaine pour le système digestif. Durant les périodes sans repas, les différents organes peuvent assimiler les nutriments et réguler les flux de manière plus ciblée.

Des reflux acides pendant le jeûne : pourquoi et comment les éviter ?

Il ne fait aucun doute que la pratique du jeûne peut avoir de nombreux avantages sur les reflux gastriques à long terme, mais vous avez aussi la possibilité d’en faire l’expérience au début. Voici pourquoi.

Lorsque vous jeûnez, vous n’avez pas de nourriture dans votre estomac, ce qui peut augmenter les niveaux d’acide gastrique. Par conséquent, une accumulation nocive de ce liquide qui aide à décomposer les aliments, peut provoquer des brûlures d’estomac et des reflux gastriques.

Même si les scientifiques arrivent à des conclusions positives, nous voulions également aborder cet effet secondaire bien réel.

Nous avons donc dressé une liste non exhaustive pour éviter les reflux acides pendant le jeûne :

  • Boire de l’eau régulièrement et en petites quantités.
  • Ne pas ajouter de citron dans votre verre d’eau.
  • Boire une tisane au gingembre ou à la camomille.
  • Évitez les boissons gazeuses.
  • Dormez la tête légèrement surélevée.

Et pour finir sur une note encourageante : avec le temps votre corps va réguler ce déséquilibre acide dû au jeûne, vous n’aurez donc plus qu’à profiter au maximum de ses bienfaits !

Le jeûne et les reflux gastriques : que faut-il retenir ?

Lorsque l’estomac nous mène la vie dure, c’est forcément lié à un dysfonctionnement des organes digestifs, ou à une perturbation qu’ils doivent affronter.

Puisque le jeûne est réputé pour ses bienfaits sur le système digestif… le lien est plutôt facile à faire ! Mais les effets restent modérés.

Les membres de la communauté scientifique qui ont étudié la question ne constatent qu’une légère amélioration.

Précisions que si vous ressentez l’inverse, autrement dit que jeûner vous donne des brûlures d’estomac, il ne faut pas paniquer.

Parfois, votre corps doit s’habituer au rythme qu’on lui impose. Il réagit à sa manière et procède à une sorte de “stabilisation”. Toutefois, cela devrait s’estomper rapidement.

Fondamentalement, et à moins qu’un patient ne souffre d’une maladie particulière, le jeûne n’endommage pas nos organes et n’en compromet le fonctionnement. Bien au contraire !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.