le-cafe-est-il-mauvais-pour-les-reins

Le café est-il mauvais pour les reins ?

Le café occupe une place si importante dans le quotidien des Français que plusieurs internautes se demandent à quel point il est bon pour les reins.

En effet, le corps a parfois des réactions inattendues : on ne peut pas toujours savoir quel impact nos ingestions auront sur le bon fonctionnement de certains organes.

Pour cet article, nous avons encore une fois mobilisé toutes nos sources… et voilà ce que l’on peut retenir !

Si l’on prend en compte sa teneur en potassium, le café peut sembler déconseillé en cas de problèmes rénaux. Mais des quantités raisonnables devraient permettre quelques tasses de ce breuvage sans risquer de complications, d’autant que certaines études ont noté qu’il était utile à évacuer l’albumine, une protéine dont l’excédent peut endommager nos deux organes de filtrage.

Quant au lien parfois fait entre la caféine et les calculs rénaux, il paraît dramatisé.

Mais ne nous noyons pas dans les généralités, et demandons-nous à quel point quelqu’un qui doit surveiller particulièrement l’état de ses reins peut continuer à boire du café.

Vous verrez qu’une fois encore, la réponse est plutôt hétérogène.

Les reins : quelle importance pour le corps ?

Les reins jouent un rôle important dans notre fascinante machinerie corporelle. Parmi leurs nombreux rôles, ils permettent un filtrage intense de certaines toxines polluant le sang et sécrètent des hormones essentielles (source).

Ainsi, lorsque des problèmes de santé liés à ces deux pièces maîtresses se présentent, il faut rapidement consulter un spécialiste, qui aidera à trouver les solutions les plus adaptées.

Parmi ces solutions, certaines consistent généralement en une adaptation de l’alimentation, puisque quelques denrées sont susceptibles d’améliorer, ou au contraire de péjorer les fonctions rénales.

Il faut se méfier des produits trop riches en potassium, sans qu’il ne s’agisse forcément de se les interdire. Les produits laitiers peuvent aussi poser problème.

Mais alors, qu’en est-il du café ? Peut-on encore s’offrir des tasses de cet universel breuvage si l’on souffre, par exemple, d’insuffisance rénale ? C’est ce qui va nous intéresser… maintenant !

Le café est-il bon pour les reins ? La question du potassium

Lorsqu’on tente de définir le degré de compatibilité entre ce qui peut être ingéré et les précautions à prendre dans le cadre de problèmes liés aux reins, on en vient souvent à la question du potassium.

En effet, ce minéral a été associé, dans certaines études, à des complications au niveau de ces deux organes majeurs (source).

Doit-on aussi se poser cette question concernant le café ? Voici nos éléments de réponse :

  • Manifestement, le café contient du potassium. 100g de café brassé correspond en moyenne à 49 mg de ce minéral (source).
  • On pourrait alors imaginer que le café n’est pas du tout indiqué si l’on a des problèmes rénaux.
  • Mais ce n’est pas aussi simple que ça. En effet, en modérant les quantités, on parvient à un “dosage” tout à fait tolérable.
  • Attention : il s’agirait tout de même de se montrer encore plus raisonnable qu’un buveur de café qui, lui, n’aurait pas de contre-indication liée aux reins… non ?

Logiquement, oui. Mais en ne considérant que la question du potassium, on tombe dans un biais de raisonnement. En effet, dans certains cas, les vertus d’une denrée peuvent venir sinon annuler, du moins faire relativiser ses éventuels effets négatifs.

Et dans le cas du café justement, d’autres de ses propriétés peuvent aider les reins à mieux faire leur travail.

Le café et son effet sur les reins : un rôle protecteur ?

Ce rapport d’expérience vient peut-être mettre à mal la théorie selon laquelle la consommation de café devrait être limitée eu égard à sa teneur en potassium.

Mais il est difficile de comprendre (sans être un expert en diététique) sur quelles propriétés de la fameuse boisson les scientifiques se sont basés pour rendre leur verdict.

Toujours est-il que si l’on en croit les conclusions tirées, les sujets de l’étude ayant consommé une plus grande quantité de café par jour pendant les phases d’observation ont vu leur taux d’albumine baisser dans les urines, sachant qu’en excès elle peut causer des problèmes importants au niveau des reins (source).

On peut se demander si cette corrélation n’est pas tautologique (autrement dit : si on ne prend pas le problème à l’envers), mais quelques recherches suffisent à constater que l’albuminurie (ou excès d’albumine) peut vraiment avoir des conséquences néfastes pour la santé des deux organes filtrants dont il est question ici.

Le café : est-ce que la caféine a un effet délétère sur les reins ?

Certains sites désignent la caféine – est-il bien nécessaire de préciser que le café en contient ? – comme étant susceptible d’endommager les reins.

Cette étude datant de 2014 a consisté en une mise au point méthodique, pour déterminer la véracité de cette affirmation plutôt répandue, en se basant sur la question des calculs rénaux.

Au final, le verdict est neutre. Suite aux expérimentations menées à cette occasion, la caféine n’a eu aucun impact particulier sur ce phénomène dangereux.

En soi, évidemment, cela ne signifie pas que le café ne peut avoir aucun effet délétère sur les reins, puisqu’il faut distinguer la denrée de ses propriétés.

Mais les interventions alarmistes de certaines plateformes concernant l’impact de la fameuse substance sur la santé rénale… semblent un peu exagérées.

Le café est-il mauvais pour les reins ? Un bilan difficile à dresser

Arrivés à la fin de notre enquête diététique, nous avons du mal à donner une réponse définitive. Mais ce n’est pas forcément ce que nous cherchons !

En effet, certaines études méritent encore d’être menées. En ce qui concerne le lien entre le café et les reins, un flou artistique règne sur la toile, et nous avons pu rassembler les éléments de synthèse suivants :

  • Oui, le café contient du potassium. Mais si l’on en consomme raisonnablement (et c’est ce qui est indiqué, dans tous les cas !), l’apport ne saurait faire une différence trop importante.
  • Le café pourrait avoir un effet positif sur la santé des reins, car il permet de mieux évacuer l’albumine.
  • Quant à la caféine, souvent désignée comme dangereuse et susceptible de provoquer des calculs rénaux, elle a été “graciée” par une récente étude. Notons que les auteurs eux-mêmes invitent à des recherches plus étendues.

Vous vous dites peut-être que toutes ces approximations, c’est fort de café ! Mais nous n’aimons pas vous livrer des solutions toutes faites, chez Mon Parrain Santé.

En l’occurrence, il faut vraiment écouter votre corps et… un spécialiste, si vous souffrez de problèmes rénaux.

Le café ne semble en tout cas pas un “poison” pour les reins, mais il est évidemment important de surveiller votre consommation, car d’autres problèmes peuvent survenir. La pause café ne doit jamais devenir un continuum café !

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *