oignon-et-foie

Oignon et foie : est-ce que ça fait bon ménage ?

Il est fortement légitime de se demander quel impact la consommation d’oignon a sur la santé du foie. En effet, de très nombreux plats sont relevés par ce bulbe, et il est donc important de se renseigner à son sujet.

Comme vous le savez, chez Mon Parrain Santé, nous aimons partir à la recherche des réponses les plus précises qu’on puisse apporter aux questions d’ordre nutritionnel. Et voici justement le lien que nous pouvons établir entre le foie et l’oignon : il devrait vous rassurer !

La question du lien entre l’oignon et le foie, aussi surprenant que ça puisse paraître, a été précisément étudiée dans le cadre de certains travaux scientifiques. Manifestement, l’oignon présente des effets positifs sur cette glande et sait contribuer à la guérison des maladies hépatiques. On peut surtout expliquer ce phénomène par la forte teneur en antioxydants du fameux bulbe.

Si vous pleurez en épluchant votre oignon, rassurez-vous : ce n’est pas un état de détresse lié à un problème au foie… cette réaction bien connue est “simplement” liée à un enzyme au nom fort curieux, l’alliinase.

Bien loin de provoquer des crises, l’oignon intégré à certaines recettes peut aider à réguler les dysfonctionnements du foie.

Voyons pourquoi plus en détail !

Oignon et foie : quel lien peut-on faire ?

Les résultats de cette étude, menée sur des rongeurs, laissent particulièrement optimiste quant aux effets bénéfiques de l’oignon sur la santé de notre foie.

Au terme de leurs recherches, les experts en sont arrivés aux conclusions suivantes :

  • L’oignon agit particulièrement bien dans le cadre d’une infiltration graisseuse du foie.
  • Il est nécessaire de consommer cette denrée dans le cadre d’un régime alimentaire varié et équilibré pour apprécier les effets au mieux.
  • Ces vertus ne concernent en aucun cas les problèmes de foie liés aux excès d’alcool.

Outre ces corrélations très précises, l’oignon reste une source de fibres, apporte une dose de vitamines et contribue donc à la santé générale du corps (source).

L’oignon : un vecteur de détoxification pour le foie

Le soufre donne aux oignons une grande partie de ses particularités, que ce soit sur un plan olfactif ou, justement, par rapport aux bienfaits qu’il peut avoir sur le corps humain. Certains vont jusqu’à faire des cures à base d’ail et d’oignon, dans l’objectif de détoxifier le corps.

Nous n’allons pas entrer dans les détails de ces pratiques, mais pouvons en expliquer le bien-fondé.

Selon les experts en charge de cette étude notamment, les apports bénéfiques de ce bulbe pour le bien-être global sont loin d’être négligeables.

Quelques exemples des bienfaits de l’oignon :

  • Dans une certaine mesure, il peut contribuer à la lutte contre le cancer (sans être un remède, évidemment).
  • L’oignon a aussi des propriétés antibiotiques.
  • Il peut aider à lutter contre l’installation des graisses.
  • Sa teneur en flavonoïdes le rend propice à juguler les effets de la toxicité sur les organes… et les glandes comme le foie.

On ne dira jamais assez à quel point le corps est une grande machine aux systèmes interconnectés. Ainsi, si le système digestif est assaini grâce aux nombreuses propriétés de l’oignon, le foie profitera de cette contribution “globale”.

Peut-on soigner les problèmes de foie en mangeant de l’oignon ?

Certaines personnes se laissent tenter par une automédication consistant à se détoxifier trop régulièrement par la consommation d’ail ou d’oignon et imaginant que cela règlera ou empêchera tout problème de santé.

Pourtant, ces denrées ne représentent en aucun cas des médicaments.

En cas de doute, il faut absolument consulter un spécialiste, et toujours observer une alimentation riche, équilibrée, sans lorgner vers une diète trop délétère aux effets contre-productifs.

Vous pourriez aussi aimer lire…

L’oignon est-il mauvais pour le foie ?

Vous l’aurez compris, cela dit : en soi, l’oignon n’est absolument pas mauvais pour le foie.

Les sources que nous avons consultées n’établissent aucun lien concret de causalité entre la consommation de cette denrée et la naissance ou le développement de maladies hépatiques.

Pour autant, il faut toujours se méfier des excès, et il n’est pas recommandé de parsemer tous ses menus d’oignon sous prétexte qu’il apporte un bon nombre de vertus.

L’oignon et le foie : notre bilan

Considérant ses nombreuses propriétés détoxifiantes, l’oignon apparaît comme un bon allié du foie. Il aide à entretenir le corps dans son ensemble.

Sa teneur particulière en soufre et les flavonoïdes qui le composent permettent un entretien renouvelé de nos organes à glandes, à condition d’inscrire sa consommation dans un régime alimentaire équilibré. 

Cet article aux petits oignons vous a sûrement convaincus d’ajouter ce bulbe à vos plats, sachant qu’il sait se marier à de nombreuses autres denrées.

Concernant les questions liées à vos fonctions hépatiques, n’hésitez pas à consulter un spécialiste : un vrai traitement médical aura toujours plus d’assises qu’une cure d’oignons.

Et non, jamais nous ne répondrons “ce n’est pas vos oignons” aux questions qui vous tracassent ! Bien au contraire, nous tenons à ce que vous puissiez lire les articles de Mon Parrain Santé comme si vous étiez face à un livre ouvert.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir