vinaigre-de-cidre-et-foie

Le vinaigre de cidre : a-t-il un réel effet sur le foie ?

Le vinaigre de cidre suscite de nombreuses interrogations. On peut par exemple se demander quels effets il a sur le foie. Et justement, il est important de prendre soin de cet organe et la prudence passe aussi par les choix alimentaires.

Pour mettre la lumière sur le sujet, nous avons exploité les sources en lesquelles nous avons le plus foie… enfin, foi.

Petit à petit, nous en sommes venus à quelques conclusions, toujours nuancées et ouvertes à la réflexion, que nous vous livrons dans les lignes à venir.

Selon les informations que nous avons pu rassembler, le vinaigre de cidre ne semble avoir aucun effet négatif sur la santé du foie. Au contraire, sans qu’on puisse le désigner comme une sorte de remède miracle, il peut aider à la détoxification de cet organe primordial, et contribuer à réguler le taux de lipides qui s’y logent.

Quand on sait que cette substance peut aussi aider à perdre du poids, on ne peut que se réjouir ! À condition de rester raisonnable, évidemment…

Nous ne connaissons peut-être pas par cœur Le cidre de Corneille (comment ça, une erreur ?) chez Mon Parrain Santé, mais nous ne manquons pas de rigueur et de curiosité pour autant !

Ainsi, tenant à vous satisfaire, nous avons étudié le sujet jusqu’au bout. Voici le lien que l’on peut établir entre le vinaigre de cidre et le foie.

Le vinaigre de cidre : voilà pourquoi nous vous le conseillons

Avant d’aborder la question précise du lien entre le foie et cette jolie substance, nous aimerions vous en exposer les principaux mérites.

Dans cet article, nous vous expliquions que le vinaigre de cidre, sans avoir un impact étourdissant sur la santé des reins, pouvait se targuer d’une bonne teneur en citrate, notamment, et s’avérer par truchement bénéfique.

Mais ses vertus ne s’arrêtent pas là. En effet :

  • Le vinaigre de cidre serait en mesure d’aider le corps à lutter contre certaines bactéries, comme la tristement célèbre Escherichia coli (source).
  • Il aurait aussi son rôle à jouer dans la régulation de la glycémie, devenant ainsi un (petit) allié contre les problèmes liés au diabète (source).
  • Cela va en intéresser plus d’un(e) : cette denrée a de quoi s’enrôler dans l’armée des aliments brûle-graisses (source). Vous l’aurez compris : il fait dès lors partie de certains programmes alimentaires visant la perte de poids.

Tout ceci nous conduit à vous recommander le vinaigre de cidre, qui apparaît intéressant à de nombreux égards. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un médicament.

Nos conseils ne doivent pas vous dispenser de consulter un spécialiste. Aussi, n’oubliez pas de modérer vos ingestions et d’observer une routine alimentaire sous le signe de la variété.

Ceci étant établi, voilà ce que nous pouvons vous dire sur le lien entre ce comestible et le foie. Si vous êtes déjà amateur, vous allez adorer nos explications !

Le vinaigre de cidre et le foie : un impact vraiment intéressant

Les différents rapports publiés sur le sujet ont de quoi rendre optimiste quant aux effets du vinaigre de cidre sur le foie.

Voici ce que nous avons retenu de nos lectures :

  • Au moment d’apporter une touche conclusive à leurs observations, les scientifiques responsables de cette recherche ont constaté que la fameuse substance contribuait, certes modestement mais réellement, à la réduction du stress oxydatif auquel se trouve parfois exposé le foie. Dans le même ordre d’idée, il est question d’un effet réparateur sur les lésions hépatiques.
  • Il semblerait que le vinaigre de cidre puisse se targuer de propriétés propres à stabiliser la quantité de graisse logée dans le foie. Cela a notamment été observé par les chercheurs qui ont signé ce rapport d’expérience. Nous tenons à rester prudents en l’espèce, parce que la question mérite de plus amples investigations, aux dires même des laborantins.
  • Comme vous le savez sans doute, et si ce n’est pas le cas nous sommes heureux de vous l’apprendre, les antioxydants contenus dans de nombreux aliments permettent une détoxification de nos organes. Le vinaigre de cidre regorge justement de ces merveilles, et cela en fait une denrée propice à l’assainissement du foie (source).

Manifestement, un large spectre d’afflictions hépatiques est couvert par les vertus du vinaigre de cidre. Mais comme nous avons eu beau jeu de l’expliquer plus tôt, cela ne le rend pas “magique” face aux problèmes de foie.

Car oui, nous avons pu lire cette expression au gré de nos recherches… et cela nous paraît pour le moins excessif.

Ce qui est sûr, c’est qu’à moins de tomber dans l’excès, ce comestible n’aura aucun impact négatif sur votre foie. Et comme on l’a vu, il a une jolie batterie d’effets intéressants sur le corps à vous proposer.

Mais alors… comment le consommer ?

Vinaigre de cidre pour prendre soin de son foie : comment consommer cet aliment ?

Attention à notre nuance : nous ne parlons pas de vinaigre de cidre pour soigner le foie, mais bien pour en prendre soin. Il s’agit d’un allié, d’un complément quand vous voulez contribuer à l’entretien de cet organe très important.

Une fois que cette précision a été bien assimilée, voici comment vous pouvez vous offrir ce comestible :

  • Évitez (vraiment) de l’ingérer tel quel. L’expérience risque d’être pénible, et vous dépasserez rapidement les quantités raisonnables.
  • Croyez-le ou non, il existe des… compléments alimentaires à base de vinaigre de cidre ! Cela peut constituer une alternative si vous n’aimez vraiment pas le goût de cette denrée, mais que vous voulez en apprécier les apports… sur le foie, par exemple !
  • En somme, à condition d’apprécier le goût, vous pouvez l’utiliser pour accompagner certains aliments, en veillant bien à ne pas consommer par ailleurs des plats mauvais pour le foie.

Et puisque chaque corps réagit différemment, n’hésitez pas à écouter les réactions du vôtre lorsque vous avez ingéré du vinaigre de cidre.

Le vinaigre de cidre : un choix intéressant pour le foie

Notre verdict est comme souvent nuancé. En aucun cas nous ne voulons considérer le vinaigre de cidre comme propice à faire des miracles en cas de dysfonctionnements hépatiques.

Toutefois, ses nombreuses vertus le rendent bien appréciable dans le cadre d’une routine alimentaire compatible avec un entretien du foie.

Comme toujours, n’hésitez pas à varier vos approches. D’autres aliments, comme les oignons dont nous vous parlions ici, peuvent s’ajouter à l’équation.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.