reflux-gastrique-langue-qui-brule

Reflux gastrique et langue qui brûle : y a-t-il un lien ?

Certains internautes se demandent si la “langue qui brûle”, plus scientifiquement nommée la glossodynie, peut avoir un lien avec les reflux gastriques.

Nous avons décidé de nous pencher sur la question car, comme on le sait, le corps est une machine complexe dont les signaux sont parfois difficiles à interpréter. Voici le résultat de nos recherches. Accrochez-vous : c’est aussi dense que captivant !

Les scientifiques établissent des liens indirects et variables entre la langue qui brûle et les reflux gastriques. À priori, la glossodynie (le terme scientifique) n’est que rarement un symptôme de ces renvois d’acide. Cela dépend dans tous les cas de nombreux facteurs, tels que l’âge, le sexe ou l’état de santé général de la personne.

L’important, c’est de ne pas tisser des liens soi-même et de faire appel à un spécialiste qui saura rendre un verdict sur une éventuelle corrélation. Il pourra peut-être conclure à un syndrome de la langue qui brûle, un phénomène psychologique pour le moins intéressant.

Dans les lignes à venir, vous verrez que les problèmes liés au système digestif peuvent s’avérer très complexes, car ils impliquent beaucoup d’organes et de processus d’assimilation ou de régulation.

Le lien entre une sensation pénible au niveau de la langue et des douleurs ou remontées au niveau des organes internes nous plonge au cœur de cette machine plurielle, dont les dysfonctionnements laissent parfois des empreintes psychologiques.

Cela fera beaucoup d’informations… à digérer, n’est-ce pas ?

La langue qui brûle : pourquoi, comment ?

Le corps emprunte parfois des voies surprenantes pour signaler un dysfonctionnement. Lorsqu’on a ce sentiment pénible que notre langue brûle, il est normal de se demander d’où vient le problème… surtout si cela se prolonge.

Avant toute chose, il faut savoir à quoi cette affliction correspond…

Et ce n’est pas si simple. En effet, il faut distinguer deux possibilités :

  • La sensation de langue qui brûle peut correspondre à une glossalgie, autrement dit une douleur, une sensation désagréable qui est liée à un phénomène connexe. Nous allons voir très rapidement si parmi ces phénomènes, il y a justement les reflux gastriques… À ce stade, retenons qu’on parle de glossalgie lorsqu’on ressent une brûlure à cause d’une autre affliction.
  • Quand la langue qui brûle est l’affliction, qu’elle n’est pas le symptôme d’un autre problème ou l’une de ses conséquences physiques, on parle alors du syndrome de la langue qui brûle.

Une étude suisse, dont vous pouvez trouver le texte ici, permet de comprendre que ce syndrome de la langue qui brûle désempare souvent les spécialistes.

On peut les comprendre quand on découvre le nom scientifique de ce problème : la paresthésie buccale psychogène.

Plus sérieusement, quand il ne semble pas y avoir de cause “organique”, on doit explorer les causes psychologiques, liées au stress et à l’anxiété, ce qui sort assez largement du domaine d’expertise des dentistes par exemple (souvent et étrangement les premiers consultés dans ces cas-là).

Mais quel lien entre ce rapport à la psyché et les reflux gastriques, nous demanderez-vous sans doute ? C’est là que les choses deviennent particulièrement intéressantes.

La langue qui brûle : cela a-t-il un lien avec les reflux gastriques ?

Sur le plan strictement scientifique, les sensations de brûlure à la langue peuvent être une manifestation des problèmes de reflux gastrique, une réaction du “haut”, en somme, par rapport à ce qui se passe “en bas”.

Mais selon une liste sérieuse dressée par le site spécialisé About Gerd (voir ici), cela est relativement rare.

D’ailleurs, on peut se demander à quel point il est intéressant de chercher un symptôme… d’un phénomène tel que le reflux gastrique, qui se ressent généralement très vite !

Ce n’est pas comme lorsqu’on a peur qu’un bouton indolore soit annonciateur d’un cancer ; là, les doutes peuvent être permis (même s’il ne faut pas paniquer systématiquement !), car aucune sensation, aucun autre symptôme ne permet d’être sûr(e).

Là où la question devient intéressante, c’est quand les problèmes physiques rencontrent les problèmes psychologiques.

Autrement dit, la sensation de la langue qui brûle peut être une “trace” mentale, laissée par des troubles qui se sont calmés ou résorbés. Intéressant, n’est-ce pas ?

La langue qui brûle et les reflux gastriques : une dimension psychologique passionnante

La médecine conventionnelle se montre toujours un peu frileuse au moment d’associer la pensée et la santé. Souvent, le mal n’est expliqué que par une agression extérieure ou un autre problème à l’intérieur du corps, sur le plan anatomique pur.

Il existe pourtant une connexion assez ténue entre la manière de penser son mal-être… et le mal lui-même. C’est particulièrement évident dans certains cas.

Dans ce rapport justement, il est question d’un décalage qui peut s’établir entre des problèmes de reflux gastriques historiques (autrement dit : la personne n’en souffre plus, ou beaucoup moins) d’une part, et la persistance d’une sensation de langue qui brûle d’autre part.

Puisque les remontées d’acide peuvent perturber la zone buccale, certains patients “enregistreraient” les sensations occasionnées, qui survivent dès lors au problème lui-même.

Ainsi, la gêne (parfois grande) ressentie au niveau de la langue, qui pendant les problèmes de reflux relevait plutôt de la glossalgie, se mue en syndrome.

Le phénomène est assez rare, mais cela en dit long sur la manière dont la peur de la maladie peut mener à en garder un souvenir pénible, qu’il est carrément possible de ressentir physiquement (à travers l’impression de brûlure, en l’occurrence).

Dans ces situations-là évidemment, aucune lésion cutanée n’est constatée, le problème est foncièrement psychologique, et les spécialistes doivent donc aider la patiente ou le patient à se détacher du mal, dont les souffrances passées laissent encore des “résidus” harassants.

La langue qui brûle et les reflux gastriques : notre bilan

Qui aurait pensé qu’une interrogation aussi simple puisse déboucher sur un exposé aussi captivant ? C’est ça que nous aimons aussi chez Mon Parrain Santé.

On ne vous le répétera sans doute jamais ici, mais toutes les questions qui peuvent brûler les lèvres (ou la langue…) touchent de près ou de loin à la complexité de notre corps, et donc à sa dimension fascinante.

Dans le cas de la glossodynie, vous avez pu constater toutes les pistes à explorer et les nuances à distinguer : la sensation gênante dans la bouche est-elle une conséquence ou une cause des reflux gastriques ? Y a-t-il seulement un lien, et jusqu’à quel point ?

Quand on creuse, on peut même découvrir des liens psychologiques.

Quoi qu’il en soit, si votre langue ne vous laisse plus tranquille, que vous avez la sensation d’une installation des sensations de brûlure après des épisodes de reflux gastriques, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Il saura vous guider dans la définition du problème et, espérons-le, dans sa guérison !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir