banane-et-gaz-intestinaux

Est-ce que la banane donne des gaz intestinaux ?

La banane peut-elle provoquer des gaz intestinaux ? C’est la question qui nous a été posée chez Mon Parrain Santé, et nous sommes désormais prêts à vous en livrer la réponse. Nous nous sommes évidemment basés sur des sources précises.

Puisque le lien entre la banane et le système digestif n’est pas toujours clair, nous avons tenu à adopter l’approche la plus méthodique possible. Voilà le résultat. 

Dans certains cas, oui, la banane peut provoquer des gaz intestinaux. Ce n’est évidemment pas une vérité générale. De nombreuses personnes utilisent au contraire ce fruit pour améliorer leur transit intestinal et, de manière plus générale, améliorer leurs fonctions digestives.

Mais chaque corps réagit différemment aux denrées qu’on lui offre. Ainsi, les chercheurs ont inventorié des situations où le sorbitol qu’on retrouve dans la banane pouvait occasionner des gaz. C’est aussi le cas des fibres alimentaires.

Voyons comment cela fonctionne exactement. Quelles sont les raisons scientifiques qui se cachent derrière le lien potentiel entre notre célèbre denrée jaune et les flatulences ?

Allez, mettons les gaz… heu… roulons à fond sur l’autoroute de la connaissance !

Manger une banane : dans quel cas cela peut-il entraîner des flatulences ?

Contrairement à d’autres aliments, la banane n’a pas la réputation de provoquer des gaz intestinaux.

Au contraire, puisqu’elle est considérée comme bonne pour le système digestif, on aurait tendance à la ranger dans la catégorie des aliments qui empêchent les flatulences.

La réalité, comme souvent en nutrition, s’avère un peu plus complexe que ça.

Chez certains patients, certaines propriétés de ce comestible ont effectivement favorisé ces épisodes gênants. Voilà pourquoi :

  • Le sorbitol, un polyol qu’on retrouve naturellement dans la composition d’une banane, favorise parfois excessivement le transit (source). Cette accélération peut occasionner des flatulences chez quelques personnes.
  • Les fibres solubles qu’on retrouve dans cette célèbre denrée ont un impact à double tranchant. Elles aideraient (même si légèrement) à juguler les épisodes de constipations. Mais étonnamment, leur traitement par l’organisme entraîne parfois la surproduction de méthane ou encore de dioxyde de carbone (source).
  • En outre, la grande présence de fibres alimentaires, solubles ou non, est réputée pour changer le microbiome de notre organisme (source). En résulte une prolifération des bactéries intestinales, elles-mêmes vectrices de gaz particuliers.

Mais nous évoquons ici des particularités. Tout cela semble impressionnant, mais cela ne concerne que certains individus.

La banane : la responsable de vos gaz intestinaux ?

En réalité, de manière globale, la banane n’est pas un aliment qui “donne” des flatulences.

Selon la manière dont votre système digestif l’assimile, il peut y avoir des complications, qui elles-mêmes provoquent des gaz intestinaux. Mais on ne saurait citer ce fruit jaune comme étant un véritable facteur.

Attention, toutefois : comme toujours, c’est l’excès qui pèse dans la balance. Si vous mangez trop de bananes, c’est là que les problèmes peuvent survenir.

Vos fonctions digestives risquent de s’emballer, entraînant des flatulences indésirables… avec, en prime, des risques sur le plan laxatif.

Les bananes et les gaz : bilan des courses

Vous l’aurez compris : constamment, chez Mon Parrain Santé, nous vous invitons à la prudence et à la modération.

Faire un régime gravitant uniquement autour des bananes (à ne pas confondre avec les régimes de bananes…) n’est pas une bonne idée.

C’est de cette surconsommation que pourraient découler certains épisodes de flatulences, eu égard à la forte teneur en fibres du joli fruit jaune.

Mais si vous vous montrez raisonnable, aucun problème particulier ne devrait se présenter. Dans tous les cas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

Si vous avez des doutes, il saura vous renseigner, vous guider pour adapter vos choix alimentaires aux spécificités de votre système digestif.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.