banane et maladie d'alzheimer

Banane et maladie d’Alzheimer : Ce que dit la recherche

La maladie d’Alzheimer est une affliction débilitante qui touche des millions de personnes dans le monde. Elle entraîne des pertes de mémoire, des difficultés de langage, une désorientation, etc.

Les chercheurs explorent divers moyens de prévenir et de ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer, bien qu’il n’existe aucun traitement curatif pour cette maladie.

Le risque de maladie d’Alzheimer pourrait être lié à certains aliments, ce qui intéresse particulièrement les chercheurs. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce que dit la recherche sur la banane et la maladie d’Alzheimer.

Les bananes sont-elles bonnes contre la maladie d’Alzheimer ?

Il est bien connu qu’une alimentation saine peut avoir un impact positif sur la santé globale du cerveau et les fonctions cognitives. Les vitamines B6, C et le potassium, qui sont toutes essentiels au maintien d’une fonction cérébrale saine, sont abondants dans les bananes, en particulier.

De plus, les bananes contiennent des antioxydants et d’autres composés qui peuvent avoir un effet protecteur sur le cerveau et réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Une récente étude de 2022 nous démontre que les aliments d’origine végétale, tels que la banane, sont riches en principes actifs qui ont des propriétés anti-inflammatoires, anti-apoptotiques (diminue l’autodestruction des cellules), antioxydantes et neuromodulatrices (régule diverses populations de neurones).

D’après cette étude, la composition alimentaire d’un large éventail de composés bioactifs identifiés dans les bananes peut compromettre, stopper ou prévenir les troubles neurologiques et ainsi réduire la progression de la maladie d’Alzheimer.

Selon un autre travail de recherche, les bananes constituent des sources importantes de vitamines, de minéraux et de fibres. Avec en plus les antioxydants présents dans ce fruit, la banane protégerait les cellules neuronales du stress oxydatif. Cela a comme impact d’améliorer les effets dans les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer (1*).

Malgré les avantages potentiels des bananes pour la santé du cerveau, la recherche n’en est qu’à ses débuts, et d’autres études sont nécessaires pour comprendre pleinement cette relation.

Quels sont les composants de la banane qui peuvent être bénéfiques contre la maladie d’Alzheimer ?

Voyons maintenant plus en détail ce que la banane contient pour permettre de réduire voir éviter la maladie d’Alzheimer.

Le potassium

Certaines études ont suggéré que l’augmentation de l’apport en potassium pourrait contribuer à réduire le risque de développer cette maladie neurodégénérative.

La banane étant riche en potassium, elle fait partie des fruits qui permettent un fonctionnement normal des cellules de notre corps et joue ainsi un rôle important dans la fonction nerveuse.

Il est important de mentionner que, bien que le potassium présente de nombreux avantages pour la fonction nerveuse, il est important de le consommer en bonne quantité, un excès de potassium peut aussi être dangereux.

Les substances phytochimiques

Les bananes contiennent une variété de composés phytochimiques, tels que des caroténoïdes, des flavonoïdes et des acides phénoliques, qui pourraient avoir des effets neuroprotecteurs sur la santé du cerveau.

Certaines recherches suggèrent que les composés phytochimiques des bananes, en particulier les flavonoïdes, pourraient avoir des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes (2*). En offrant une protection antioxydante, les composés phytochimiques des bananes peuvent contribuer à réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer.

Le tryptophane, la sérotonine et la dopamine

Les bananes contiennent du tryptophane, un acide aminé qui est converti en sérotonine dans le cerveau. Elles contiennent aussi de la dopamine, un neurotransmetteur responsable de la régulation du mouvement et de la motivation.

Une combinaison de tryptophane, de sérotonine et de dopamine à des niveaux plus élevés dans le cerveau pourrait contribuer à réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer, selon certaines études (3*). En effet, ces composés sont essentiels à la formation de nouveaux souvenirs, à l’apprentissage et à la mémorisation des informations, ainsi qu’à l’amélioration des fonctions cognitives.

Le mot de la fin

Le développement de la maladie d’Alzheimer peut être influencé par le mode de vie, l’environnement, la génétique et d’autres conditions de santé. Ainsi, le fait de manger des bananes ne suffira pas à prévenir cette pathologie.

Comme toujours, il est important d’avoir une alimentation équilibrée, de faire régulièrement de l’exercice et d’adopter un mode de vie sain pour favoriser la santé globale du cerveau.

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *