datte-et-diabete

Manger des dattes en cas de diabète : est-ce compatible ?

Il est normal de se demander si un fruit comme la datte est compatible ou non avec un problème de diabète. En effet, l’on peut craindre que ce genre de denrées soient trop sucrées.

Chez Mon Parrain Santé, nous avons pour objectif de répondre à toutes vos questions de ce genre.

C’est pourquoi, une fois de plus, nous avons fait appel à nos sources. Quelle que soit l’heure et la… « datte », nous nous efforçons d’apporter des informations sourcées et précises ! Voilà le résultat.

À l’issue de nos investigations, les dattes ne sont pas strictement contre-indiquées en cas de diabète. Consommées en petites quantités (on parle de 2 portions de 24 g par repas), elles peuvent même contribuer à une meilleure assimilation globale du glucose, grâce à leur teneur en fibre.

Explorons maintenant la question avec plus de précision. Dans les lignes à venir, vous découvrirez les recommandations scientifiques faites à propos des dattes et des patients souffrant d’un diabète de type 2.

Nous avons compilé les informations les plus sûres à ce sujet. Il s’agit surtout de cibler la bonne quantité et de comprendre les mécanismes en jeu sur le plan glycémique.

Quelques rappels importants sur le diabète

Avant d’analyser en profondeur le lien entre la consommation de dattes et le diabète, nous tenons à faire quelques remarques concernant cette maladie.

En aucun cas les conseils que nous donnons ici ne doivent ou ne peuvent remplacer ceux d’un médecin agrégé. En effet, les problèmes de glycémie sont toujours complexes, et la manière de les gérer, de les vivre peut vraiment varier d’un individu à l’autre.

Les chercheurs sont loin d’avoir fait le tour du sujet. Aujourd’hui encore, de nombreuses études sont menées sur la question, comme celle-ci, pour jauger les conséquences médianes d’une surconsommation de sucre sur la santé du corps.

Le sucrose, le glucose et le fructose sont particulièrement dans le viseur des laborantins, puisqu’ils peuvent être à l’origine de dérèglements insuliniques, et provoquer par truchement de nombreuses complications.

Il semble presque futile de le dire : lorsqu’on développe un diabète, il est crucial de surveiller son alimentation. Les pics d’insuline doivent être gérés avec une grande rigueur.

Encore une fois, il est important d’être suivi dans le processus. Mais vous êtes peut-être tout simplement là par curiosité, ou pour obtenir des informations complémentaires. C’est donc avec plaisir que nous vous expliquons le lien entre les dattes et le diabète.

Les dattes : est-ce dangereux si j’ai du diabète ?

Instinctivement, les aliments sucrés suscitent des interrogations quant à leur compatibilité avec les troubles glycémiques. Cela dit, et les patients le savent, un régime adapté ne revient pas à supprimer toute trace de sucrose, de glucose ou de fructose – sauf dans des cas extrêmes – mais à réguler intelligemment ses ingestions alimentaires.

Concernant les dattes, il faut le reconnaître : c’est loin d’être l’aliment le plus pauvre en glucose. Comme on peut le voir dans ce tableau d’indications nutritionnelles, la teneur est assez élevée pour une portion de 24 grammes, qui est égale à une datte ingérée. 

Dès lors, on pourrait penser que ces jolis petits fruits séchés sont à bannir d’un régime alimentaire adapté au diabète. La réalité est un peu plus subtile que ça.

En effet, les dattes sont riches en fibres. Les fibres permettent justement de bien assimiler le glucose (source). Il s’agit évidemment de modérer les quantités ingérées.

Quelqu’un qui souffre de diabète devrait se contenter de petites portions… mais si l’on reste raisonnable, alors manger ces denrées exotiques ne semble pas particulièrement dangereux en cas de dérèglements glycémiques.

La quantité de dattes qu’il est possible de manger en cas de diabète : ce que vous devez savoir

Comme vous le savez sans doute, en cas de diabète, il est important de surveiller l’indice glycémique et la charge glycémique des comestibles. Concernant les dattes justement, des travaux de recherche ont été menés pour les déterminer.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’indice glycémique de ces jolies petites denrées sèches n’est pas très élevé. Plusieurs variétés de dattes ont été prises en considération pour en arriver à cette conclusion (source). Quant à la charge glycémique, elle est considérée comme moyenne.

Dès lors, en termes de quantités, nous pouvons vous donner les indications suivantes :

  • En consommant deux portions de 24g maximum par repas, vous ne devriez pas provoquer de pics d’insuline.
  • En revanche, il est important de surveiller ce que vous mangez par ailleurs. La datte pourrait être “de trop”, même si elle n’est pas dangereuse en soi.

Les dattes : un fruit “soft” si l’on souffre de diabète

En conclusion, les dattes n’apparaissent pas comme un fruit “agressif” en cas de problèmes liés à la glycémie. Leur teneur en glucose est réelle, mais d’autres propriétés nutritionnelles, notamment la teneur de ces denrées en fibres, viennent contrebalancer cet apport.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de composer des menus équilibrés et mangez de tout en suivant les conseils de votre médecin.

Vous allez dire qu’on radatte… heu, qu’on radote, mais c’est important !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.