insomnie-cause-foie

Les troubles du foie peuvent-ils provoquer des insomnies ?

Le corps humain étant une machine très complexe, on peut se demander s’il existe un lien concret de cause à effet entre le foie (plus particulièrement sa santé, son “état”) et les insomnies.

Est-ce que les problèmes liés à cette glande peuvent empêcher une personne de dormir ? Si oui, quels sont les mécanismes en jeu ?

Toujours à l’affût d’une information intéressante, nous avons mené notre enquête et vous en livrons volontiers les résultats.

Certaines maladies touchant le foie peuvent être à l’origine d’insomnies. Les spécialistes ont en effet attribué les troubles du sommeil à de nombreux facteurs, aussi bien psychologiques que physiologiques. La cirrhose, une maladie qui touche directement le foie, affecte dans certains cas les cycles du sommeil, par exemple. 

Maintenant que nous avons posé ces quelques bases, observons la question de plus près.

Comment lier scientifiquement les problèmes de foie et les insomnies ? Les moments où l’on se réveille pendant la nuit peuvent-ils donner une indication sur les glandes ou organes touchés ? De nombreux facteurs sont à prendre en jeu.

Quel rôle joue le foie ?

Chez Mon Parrain Santé, nous n’avons pas pour vocation de vous prodiguer des cours de biologie complets, mais il y a certaines bases à comprendre avant d’aborder plus en profondeur le lien entre le foie et les insomnies.

Le foie, contrairement à ce que croient la plupart des non-initiés, n’est pas un organe ! Il s’agit d’une glande, mais elle ne glande absolument pas !

Au contraire, il lui faut se montrer alerte pour mener à bien ses opérations de détoxification (source). Principalement, le sang est purifié grâce au foie.

Une fois que l’on a conscience de cette dynamique, il paraît évident qu’une maladie liée à cette glande doit être étroitement surveillée et rapidement guérie.

Le foie peut-il provoquer des insomnies ?

Le foie étant une glande, et donc une composante importante du corps, elle n’a aucune raison valable de perturber votre sommeil. Soyons donc plus… rigoureux : ce sont les dysfonctionnements du foie qui risquent d’altérer la qualité de vos nuits, voire de vous réveiller à certains moments.

En effet, il faut comprendre que notre machine anatomique est organisée autour de rouages millénaires, fonctionnant autour du principe d’alerte. Quand quelque chose “coince”, ne fonctionne pas, le réveil se déclenche comme si le cerveau demandait à son hôte d’y remédier.  

De plus, selon la médecine chinoise, les processus de régénération et d’assainissement sont engagés selon un rythme très précis (source).

Chaque fenêtre temporelle correspond à un ou plusieurs organes – si l’on en croit cette théorie, le foie fait son travail entre 1h et 3h du matin. Si le travail en question est compromis, alors la personne se réveille.

En somme, la plupart des études, qu’elles soient rattachées à la médecine occidentale conventionnelle ou à d’autres traditions, laissent entendre que les dérèglements du foie n’ont pas vraiment de quoi empêcher l’endormissement, mais perturber la “ligne” du sommeil, et casser le processus de réparation en réveillant l’individu pendant la nuit.

Quelles maladies liées au foie peuvent perturber le sommeil ?

Parmi les maladies liées à notre fameuse glande filtrante, voici celles qui sont susceptibles d’altérer la qualité du sommeil, plus ou moins ponctuellement :

  • La cirrhose, comme les auteurs de cette étude le démontrent largement, provoque parfois des réveils intempestifs en plein milieu du cycle. Il serait trop compliqué de détailler tous les phénomènes en jeu. On tient cela dit à donner un exemple : la sécrétion de mélatonine, une substance favorisant l’endormissement et la profondeur du sommeil, se voit limitée en cas de cirrhose.
  • Les problèmes de cholestérol sont dans de nombreux cas liés à des problèmes de poids, ou du moins à un excès de gras, notamment dans la zone du foie. Cela peut conduire à des apnées du sommeil, connues pour altérer significativement la qualité du sommeil… et pour réveiller ceux qui en souffrent, parfois plusieurs fois dans la même nuit.
  • Certaines hépatites dérèglent sévèrement le métabolisme et, par les dégâts qu’elles font subir au foie, occasionnent des effets délétères sur le cycle du sommeil.

Comment lutter contre les insomnies liées au foie ?

Il n’y a en réalité pas d’insomnies spécifiquement liées au foie : le problème est plus global, et cette fameuse glande n’est jamais la seule à mal faire son travail. Cela dit, si un spécialiste considère que le foie est la principale source du problème, il vous conseillera sans doute :

  • De réduire votre consommation d’alcool, voire d’y mettre un terme dans les cas qui l’exigent. Pléthore d’études (en voilà un exemple) montrent à quel point des excès dans ce domaine impactent la bonne marche des fonctions digestive, et particulièrement du foie. Dès lors, même si le vin est connu pour étourdir par exemple, la mise en alerte de votre glande pèsera plus lourd dans la balance et des insomnies risquent de se déclarer.
  • De consommer des aliments moins gras, puisqu’ils “encrassent” vos organes digestifs, dont le foie. Il ne s’agit pas de se mettre à la diète pour plusieurs mois, sans quoi les frustrations apparaîtront plus fortes. Mais de nouveaux réflexes alimentaires ne sont jamais mauvais à prendre.
  • De pratiquer une activité sportive régulière. N’importe quelle partie de notre machine anatomique profite des exercices auxquels on s’adonne. Et l’on ne vous apprend rien si l’on précise qu’en s’étant bien dépensé… on arrive mieux à dormir !

Le foie et le sommeil : quel lien ?

On vient de le montrer : le foie est une glande jouant un rôle essentiel dans l’assainissement du corps humain. Ce n’est pas une cause d’insomnies en soi, ce qui n’aurait pour ainsi dire aucun sens, mais son état, sa santé peuvent influencer la qualité du sommeil.

Plus le foie est en bonne santé, moins les risques d’être réveillés en pleine nuit sont élevés. Nous vous conseillons dans tous les cas de consulter un spécialiste, puisque l’efficience du sommeil et la performance du système digestif résultent de phénomènes très complexes.

Ceci étant dit, n’hésitez pas à adopter dès maintenant un rythme de vie correct, d’établir un régime alimentaire équilibré et de vous dépenser très régulièrement.

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *