jeûne-et-arthrose

Le jeûne et l’arthrose : une solution efficace ?

Le jeûne étant une pratique de plus en plus répandue, il est normal de se demander si cette pratique alimentaire a un lien avec l’arthrose.

Faire de longues pauses alimentaires peut-il aider à affronter les problèmes articulaires ? Au contraire, y a-t-il une incompatibilité à relever ?

Toujours aussi déterminés à vous renseigner sur les mystères passionnants de la santé, nous avons mené l’enquête.

Non, le jeûne n’est pas un remède contre l’arthrose en soi. Mais l’impact n’est pas nul pour autant ! Selon certains scientifiques, adopter une routine alimentaire de ce genre pourrait aider les patients souffrant de problèmes articulaires. Cela dit, l’effet semble moins prononcé sur les formes plus avancées. Dans tous les cas, on ne constate pas de contre-indication.

Mais afin de ne pas rester trop dans le vague, nous vous livrons des informations plus précises.

Découvrez, dans les lignes à venir, quelques informations fort intéressantes sur le lien entre l’arthrose et la pratique du jeûne.

Le jeûne : mais pour quoi faire ?

Pour certains, le jeûne consiste à respecter certaines traditions culturelles ou religieuses. Pour d’autres, c’est un moyen d’améliorer sa santé… voire de perdre du poids !

Et dans la poursuite de cet objectif précis, c’est souvent le jeûne intermittent qui se trouve à l’honneur. Il s’agit de ne plus ingérer quoi que ce soit (seule l’eau est autorisée) pendant une fenêtre allant de 14 à 18h en fonction des options choisies.

Certains témoignages montrent de vrais résultats. Mais ce n’est pas tout : des études sérieuses ont été menées sur la question.

Les chercheurs ont remarqué que le jeûne intermittent pouvait entre autres produire des effets positifs sur le mental, la force physique et les capacités cognitives (source).

Tout cela semble bien encourageant, n’est-ce pas ?

Nous en venons donc à notre question principale : quel est le lien entre ne plus manger pendant 14h à 18h par jour ou pendant plusieurs jours… et les souffrances liées à l’arthrose ?

L’arthrose et le jeûne : ce que les scientifiques révèlent à ce stade

L’éventuelle corrélation semble trop précise pour avoir été sérieusement abordée, et pourtant : des scientifiques ont étudié le lien entre le jeûne et l’arthrose. 

Le constat est pour le moins positif, sans qu’on puisse crier au miracle :

  • Apparemment, pratiquer le jeûne, particulièrement le jeûne intermittent, a atténué les souffrances d’une majorité des patients examinés (source).
  • Le panel de personnes désignées pour mener les observations étant relativement réduit, les spécialistes invitent à la prudence quant à la possibilité de généraliser ces constats.
  • Notons aussi un petit bémol : les personnes ayant malheureusement développé une forte arthrose ne se montrent pas aussi réceptives aux bienfaits du jeûne.

Le travail de recherche que nous venons de mettre en lumière n’est pas un cas unique. D’autres chercheurs, comme dans le cadre de cette expérience, ont considéré que la piste n’était pas négligeable.

Si vous voulez vous lancer dans cette pratique, il est important de noter qu’un jeûne trop long peut déclencher une rechute douloureuse ! La durée idéale recommandée est entre trois et sept jours.

Le jeûne intermittent peut être une belle option sur le long terme en cas d’arthrose.

Le jeûne : un miracle contre l’arthrose ?

Nous aimerions bien vous annoncer que le jeûne est une petite révolution propre à faire disparaître les problèmes articulaires, mais nous n’irons pas aussi loin.

Ce qu’il est possible d’affirmer à ce stade, c’est que cette routine alimentaire spéciale n’aura pas d’effet négatif sur un patient ayant développé de l’arthrose. Au contraire, elle viendrait apaiser certaines douleurs grâce à ses effets anti-inflammatoires.

Il faut cela dit se montrer attentif à un point : même si le jeûne a un effet positifcela ne doit en aucun cas dispenser de surveiller son alimentation !

C’est valable de manière générale, et encore plus quand on a des soucis au niveau des articulations.

En effet, certaines denrées sont vraiment contre-indiquées. Le rythme de vos repas n’y change rien, en l’occurrence. 

Dans tous les cas, prenez soin de vous !

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.