quelle-vitamine-prendre-pour-l'arthrose

Quelles vitamines prendre pour lutter contre l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie articulaire qui touche de nombreux Français. Ceux qui en souffrent se demandent peut-être quelles vitamines sont particulièrement indiquées pour apaiser les souffrances ressenties, ou plus largement lutter contre ce mal.

Nous allons justement, à travers cet article, vous faire découvrir trois vitamines qui peuvent vous aider à lutter efficacement contre l’arthrose.

Comme vous le savez, chez Mon Parrain Santé, nous nous basons toujours sur des sources fiables et nous mettons un point d’honneur à compiler, à trier, à comparer les informations.

La liste à venir correspond au résultat de nos recherches et se veut donc aussi fiable que possible, mais n’oubliez pas que nos conseils ne peuvent se substituer à ceux d’un médecin ou d’un diététicien.

1. La vitamine D

La vitamine D est sans doute celle qui se retrouve la plus citée par les scientifiques quand il s’agit d’aider à affronter les problèmes d’arthrose.

Selon la conclusion des chercheurs ayant mené cette étude, les patients dont les dysfonctionnements articulaires étaient les plus douloureux comptaient parmi leurs points communs une carence en vitamines D.

Si l’on observe ce lien de causalité sous un autre angle – et les experts derrière ces travaux le font, d’ailleurs – on peut facilement considérer notre fameuse vitamine comme un bel allié au moment de lutter contre l’arthrose.

En effet, elle permet d’endiguer les douleurs musculo-squelettiques et on lui attribue un effet thérapeutique autant sur le plan psychologique que physiologique.

À savoir :

  • Les boutiques spécialisées ou certaines pharmacies vendent la vitamine D sous forme de compléments (typiquement par gélules). Elle est aussi présente en grande quantité dans la viande rouge, le saumon et les céréales du petit-déjeuner.
  • Nous ne réitérerons jamais assez ce conseil : il n’est pas indiqué d’ingérer des compléments contenant de la vitamine D (ou quoi que ce soit d’ailleurs) à l’excès. Un nutriment n’apporte plus les mêmes effets si on « force la dose ».

Si vous décidez de faire une petite cure de vitamine D, nous vous conseillons la vitamine D végétale de Nutri & Co (analysée et fabriquée en France). Voir sur Amazon.

2. La vitamine E

Dans la famille des vitamines qui aident à prévenir l’arthrose ou à s’en prémunir au mieux, j’ai demandé… la E ! 

Mais attention : ses bienfaits apparaissent un peu plus controversés (source). Parmi les arguments en la faveur d’un effet positif sur les problèmes articulaires, on peut citer la manière dont la vitamine E prévient le stress oxydatif, l’un des principaux vecteurs de ce genre d’afflictions.

Derrière ce nom mystérieusement clinique se cache un dérèglement au niveau de la production d’oxygène, jusqu’à en perturber le bon fonctionnement des cellules.

Dès lors, si la vitamine E joue un rôle dans le ralentissement ou la résorption de ce phénomène, elle a de quoi calmer le jeu en cas d’arthrose.

Pourtant, les spécialistes préfèrent se montrer nuancés. Si en théorie tout est réuni pour un effet satisfaisant, les résultats empiriquement obtenus s’avèrent inégaux. De nouvelles recherches seraient sans doute nécessaires.

À savoir :

  • Tout comme la vitamine D, la vitamine E peut s’ingérer en avalant des gélules. Si on la cherche dans les placards de nos cuisines, alors il faut s’intéresser de plus près aux huiles végétales.
  • La vitamine E, consommée à l’excès, peut être dangereuse pour la santé. Non seulement elle est très liée aux denrées grasses… mais est aussi susceptible de produire un effet pro-oxydant. Et cela entraîne un stress oxydatif ! Autrement dit, mieux vaut savoir gérer les quantités, ou la prise entraînera le contraire des résultats escomptés.

3. La vitamine C

La fameuse vitamine C est aussi considérée comme utile dans la lutte contre les problèmes articulaires ; c’est ce qu’affirment les rédacteurs de cette étude.

Dans un précédent article, on vous expliquait que cette vitamine avait de quoi prêter main-forte au système immunitaire.

C’est en fait là que se situe le pont entre l’arthrose et la vitamine C. Un travail anti-inflammatoire s’opère, et les agressions susceptibles d’abîmer les articulations seront moins probables.

Mais le lien reste sinon indirect, du moins très global et la vitamine D ne se fait aucunement voler la vedette par la vitamine C.

À savoir :

  • Si vous mangez des fruits riches en vitamine C, il est inutile, pour ne pas dire déconseillé de prendre encore des compléments alimentaires.
  • Les fruits, justement, sont l’une des principales sources de ce nutriment. La goyave remporte la palme, suivi de près par le kiwi et la papaye.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les vitamines contre l’arthrose : notre bilan

Vous l’aurez compris, aucune vitamine n’arrive à la cheville de la D quand il s’agit de se prémunir contre les problèmes articulaires ou d’en juguler les effets.

Les vitamines C et E ne sont pas inutiles pour autant, et certaines observations cliniques montrent même qu’elles jouent un rôle selon les patients et les situations.

Dans tous les cas, il faut garder en tête l’importance de varier son régime alimentaire, et de ne pas se focaliser uniquement sur les vitamines.

On vous conseille aussi d’être suivi régulièrement par un spécialiste – un régime improvisé contre l’arthrose pourrait être décevant.