comment-se-detendre-et-rester-zen

Comment se détendre : 9 conseils étayés par la science

Nous vivons une époque particulièrement stressante. De nombreuses obligations s’imposent à nous au quotidien.

L’actualité n’est pas toujours des plus réjouissantes, et il faut rivaliser d’ingéniosité pour trouver un équilibre dans cette cohue. Dès lors, on ne sait pas toujours quand et comment se détendre.

Chez Mon Parrain Santé, nous tenons à vous accompagner, à vous guider sur le chemin de la santé et du bien-être. Nous ne détenons aucune recette miracle, aucune formule magique, mais nous sommes convaincus de pouvoir vous apporter quelques repères utiles à mieux affronter les difficultés du quotidien.

Dans les lignes à venir, vous découvrirez ainsi 9 conseils préparés spécialement pour vous. En exploitant nos sources scientifiques les plus fiables, nous avons synthétisé des astuces faciles à appliquer.

Certaines vous seront familières. D’autres auront peut-être l’air étonnantes. Dans tous les cas, nous n’avons rien à vous imposer. Chacun fera ses choix selon ses attentes et ses limites.

Quoi qu’il en soit, si vous voulez savoir comment vous relaxer et rester zen, voici quelques conseils précieux :

1. Gérer la respiration

Respirer, c’est vivre, n’est-ce pas ? Nous en avons tous conscience, mais cela ne nous empêche pas de négliger ce mécanisme crucial, plus ou moins souvent selon les personnes.

On se contente de l’approche mécanique, qui heureusement nous permet de rester vivants mais qui n’est pas aussi porteuse.

Pour atteindre une certaine sérénité et se détendre, il est important de contrôler et réguler sa respiration. Ce n’est pas pour rien que la plupart des méditations invitent le public à inspirer et expirer de manière précise et profonde avant d’atteindre un état de conscience différent.

Lorsque l’oxygène est bien distribué dans tous les organes du corps, l’ensemble de la machine anatomique en jouit.

Et cela n’est pas seulement préconisé sur le plan spirituel. Plusieurs études scientifiques, comme celle-ci, attestent du lien entre une bonne respiration et une meilleure gestion de l’anxiété.

Forcément, la qualité de l’oxygénation a un impact sur le cerveau.

Ce qu’il faut retenir

Soyez le plus souvent possible conscient de votre respiration et de la manière dont vous respirez. Cela ne fera pas forcément de vous un maître du zen, mais c’est une clé pour atteindre la paix intérieure. D’ailleurs, si une intervention vous agace, si un événement vous perturbe… pensez à bien respirer avant de vous laisser emporter par la colère !

2. Écouter de la musique

Pour se détendre en quelques minutes, la musique est très efficace, car elle a un impact sérieux et évident sur le cerveau.

Les scientifiques ont d’ailleurs constaté à de nombreuses reprises que le stress pouvait être au moins en partie contrôlé par ce qu’on écoute (1*).

À cet égard, il y a quelques principes à prendre en compte :

  • Évidemment, le choix de la musique peut faire une différence. Un morceau en particulier peut détendre quelqu’un, mais augmenter le stress chez quelqu’un d’autre. Cela dépend aussi de certains événements antérieurs : si une symphonie vous rappelle un amour perdu, il n’est pas sûr que l’effet soit très positif. Pour autant, de manière générale, disons statistiquement, une musique calme est plus propice à la zen attitude qu’un morceau de hard métal.
  • La musique n’est pas toujours adaptée à la situation. Parfois, le cerveau a besoin d’un calme absolu pour se relaxer. Écoutez bien les réactions de votre corps et de votre esprit. Sans nécessairement écouter de la musique, vous pouvez toujours apprécier un enregistrement sonore de l’eau, de la mer ou de la forêt, qui peut être propice à retrouver le calme.
  • N’hésitez pas à varier les pistes jouées, pour proposer une gamme (c’est le cas de le dire) large de sons à vos capteurs cérébraux.

Ces conseils pris en compte, pour favoriser la relaxation de votre corps et de votre esprit, offrez une place à la musique dans votre quotidien. Et que chacun se mette à danser… enfin, si vous voulez.

3. Écrire

Non, il n’y a pas besoin d’être un grand auteur pour se relaxer via l’écriture. Personne n’a besoin de lire ce que vous posez sur papier ou au détour d’un écran.

C’est un moment entre vous et vous-même, durant lequel vous verbalisez vos doutes, vos craintes, vos incertitudes. Et il ne s’agit pas de leur mettre des amendes, hein. Mais de leur donner forme.

Certains travaux de recherche ont mené les scientifiques à établir un lien concret entre la rédaction et la gestion du stress (2*).

Cela vous paraît abstrait ? Et pourtant, c’est assez logique.

Souvent, les émotions nous envahissent car nous ne parvenons pas à mettre des mots sur nos ressentis.

Écrire devient alors un moyen de “matérialiser” les pensées négatives (ou problématiques). Vous pouvez alors mieux y réfléchir et, idéalement, vous en détacher.

Le saviez-vous ?

Les effets de l’écriture peuvent être si bénéfiques sur certains cerveaux qu’elle développe, dans de rares cas… une addiction ! Dans son ouvrage L’écriture est une drogue dure, Jean-Pierre Raison explique comment rédiger, raconter, décrire est petit à petit devenu indispensable à sa survie psychologique. Il faut croire qu’il a voulu soigner le mal par le mal, puisque cet ouvrage, il a dû… l’écrire ! 

4. Bien boire et bien manger

Nous n’allons pas nous étendre sur ce sujet, puisque de très nombreux articles sont consacrés à ce sujet sur notre site dont « comment avoir une alimentation saine ? »

Cependant, il faut rappeler qu’une bonne santé physique offre un terreau fertile pour une bonne santé morale.

Se détendre efficacement le ventre vide, ou en étant complètement déshydraté, ce n’est pas facile…

À l’inverse, manger trop gras, trop sucré ou trop salé va affaiblir votre corps et votre esprit si vous le faites souvent.

Vous connaissez probablement cette citation d’Hippocrate : « Nous sommes ce que nous mangeons« . Elle signifie que notre santé physique et psychologique dépend en grande partie de la nourriture que nous ingérons.

Pour aller plus loin, il est même scientifiquement prouvé que certains aliments limitent le stress !

5. S’aérer et aérer son environnement

L’aération joue un rôle important si l’on veut se sentir bien dans sa tête. Ainsi, il est recommandé :

  • De sortir au moins une fois tous les jours, pour profiter de l’air extérieur. Oui, la pollution sévit, mais votre corps a besoin de “changer d’atmosphère”.
  • D’aérer régulièrement les pièces de la maison. Il s’agit, purement et simplement, de “recycler” l’air qui circule à travers la demeure.

Cela ne va pas soudainement vous plonger dans un état de transe extatique, mais c’est une condition importante à la relaxation du corps !

Ces liens n’ont pas été tissés que par des parents désespérés de voir leurs enfants collés devant une console à longueur de journée.

La corrélation entre le fait de s’aérer et un bon moral a été établie au gré de certaines expériences, comme on peut le voir ici.

6. Être conscient de son stress

On sous-estime souvent le pouvoir de la conscientisation. Soyons honnête, je vole ce terme à la didactique. Mais il permet de bien décrire ce phénomène !

Il s’agit donc d’avoir conscience de. De ses doutes, de ses craintes, de ses frustrations. Souvent, les états dépressifs sont le résultat de refoulements consécutifs.

Bien sûr, c’est plus simple à conseiller qu’à faire. Prendre conscience des choses peut aussi, dans certains cas, les rendre plus douloureuses.

C’est pourquoi nous vous invitons à consulter un spécialiste, qui saura vous guider au mieux.

À notre niveau, nous vous conseillons simplement de ne pas être trop dur(e) envers vous-même. Tout le monde stresse, à un moment ou à un autre. Ce n’est ni une honte ni un signe de faiblesse.

N’hésitez pas à accepter l’anxiété, à en avoir pleinement conscience pour s’en débarrasser plus rapidement et plus efficacement.

7. Pratiquer la méditation ou le yoga

Non, la méditation et le yoga ne sont pas réservés aux gens qui brûlent de l’encens et tentent de léviter en criant quelque chose comme “Aouuum”. Au-delà de ces clichés, il y a tant à découvrir !

Il existe des millions de méthodes, sur Internet, dans les livres ou les podcasts, permettant de se recentrer en atteignant un état de conscience différent.

On peut imaginer plusieurs dispositifs pour se détendre psychologiquement :

  • La méditation guidée. Dans cette variante, une personne vous encourage à suivre certaines étapes. Cela est particulièrement pratique pour bien gérer sa respiration ou s’orienter vers les bonnes projections mentales.
  • La méditation en musique. En l’occurrence, aucune voix n’accompagne votre moment de détente. Vous choisissez un air propice à calmer vos nerfs, et vous vous laissez emporter… bien sûr, dans ce cas comme dans le premier, il faut s’étendre et laisser le corps se reposer !
  • L’utilisation des sons binauraux. Tous les scientifiques ne s’accordent pas sur cet outil audio, mais certains en vantent les mérites. Préférez en tout cas des sources officielles, quitte à investir quelques sous. La fameuse plateforme de streaming en “Y” compte quelques pistes… inefficaces, postées uniquement pour faire résonner la monnaie virtuelle. Les “vrais” morceaux réalisés à partir de la technologie binaurale peuvent avoir un effet concret sur le stress. Cette étude, par exemple, permet de comprendre le phénomène. En quelques mots, les battements binauraux consistent en la diffusion de deux sons émis à une fréquence légèrement différente. Cette différence va provoquer un effet spécifique sur une zone du cerveau ciblée.

Le saviez-vous ?

La méditation et le yoga peuvent aider à activer le nerf vague. Ce nerf est essentiel à la relaxation du corps et stimule les processus anti-inflammatoires de l’organisme.

8. Savoir prendre une pause

Oui, cela peut paraître évident, mais faire une pause peut s’avérer crucial pour vaincre efficacement le stress.

Une pensée (trop) répandue consiste à considérer le temps pris comme du temps perdu. Or, ce pourrait bien être le contraire.

Votre cerveau a besoin de récréation. Non, nous ne vous invitons pas à reprendre le chemin de l’école pour faire des tours de toboggan.

Le terme est ici utilisé dans son sens propre : il faut recréer son esprit. Lorsqu’on travaille en continu, une forme de saturation cognitive peut survenir.

On est alors moins efficace, et on s’engage dans un cercle vicieux. La difficulté à progresser dans ses tâches engendre de l’anxiété. Cette même anxiété se solde par… une difficulté à progresser dans ses tâches !

Le seul moyen de sortir d’un tel circuit fermé, c’est de s’arrêter un peu. Quelques minutes peuvent suffire ! Mais il faut savoir les prendre pour se relaxer.

Le saviez-vous ?

●     En Espagne, la pause n’a parfois rien à voir avec celle de nos traditions françaises ! Elle peut durer trois heures environ, pendant l’après-midi. Nos voisins ibères voient en la sieste une occasion de mieux aborder les dernières heures de travail.

●     La sieste est reconnue par certains scientifiques comme un moyen de réguler le stress (3*). Attention, nous ne parlons pas ici du modèle espagnol (bien que nous ne le remettions pas en question), mais plutôt de la micro-sieste, qui consiste à dormir quinze minutes environ.

9. Pratiquer régulièrement un sport

Certains seront peut-être agacés de voir ce conseil pointer le bout de son nez à chaque occasion… mais ce n’est pas de notre faute si le sport a des effets aussi bénéfiques !

Il ne s’agit pas forcément de se lancer dans une discipline précise et d’y consacrer de nombreuses heures par semaine.

Vous pouvez cibler quelques exercices et vous discipliner pour en faire régulièrement : un petit jogging, marcher, faire du vélo… l’important est de trouver quelque chose qui ne soit pas trop pénible, et de garder le rythme.

Les avantages du sport sont multiples et permettent de vous déstresser rapidement :

  • Il stimule vos endorphines (le neurotransmetteur du plaisir)
  • Il permet souvent d’oublier les problèmes de la journée
  • Il améliore votre humeur
  • Il réduit les effets négatifs du stress

Comment se relaxer, se détendre, rester zen : notre bilan

Il n’est pas toujours facile de calmer ses nerfs. On ne peut pas ressentir une quiétude continue et absolue. Mais il est important de connaître quelques astuces pour affronter au mieux les situations difficiles.

En effet, le corps et l’esprit sont perpétuellement en lien. Le sort que vous réservez à l’un aura un impact immédiat sur l’autre.

N’hésitez pas à vous écouter, dans un sens très large. À jauger les moments où le trop-plein pourrait devenir problématique.

Dans tous les cas, c’est important : ne faites pas de la gestion du stress… une nouvelle source de stress !

Certains tiennent tellement à adopter une nouvelle routine qu’ils en viennent à angoisser lorsqu’ils n’ont pas pu méditer un matin ou écouter leur musique préférée le soir.

Il ne s’agit pourtant pas de vous imposer des contraintes supplémentaires ! Ces moments se veulent privilégiés. Uniques. Ils ne devraient normalement pas figurer dans un agenda… sauf si vous avez vraiment peur d’oublier.

Une chose est sûre : chez Mon Parrain Santé, nous tenons à vous détendre ! C’est pourquoi nous tentons toujours de vous faire rire, au moins un peu. Car oui, nous n’avons pas évoqué ce point.

Activer ses zygomatiques apparaît aussi comme un excellent moyen de lâcher prise. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : acheter un carambar (sans abuser de la gourmandise elle-même), regarder une comédie, ou écouter Beyoncé tentant de chanter Vois sur ton chemin (celle-là marche toujours sur moi).

Dans tous les cas, comme le disait Zizou : “Zen, soyons zen”. Attendez, ce n’était pas Zizou ? Zara, alors ? Zazou ?… Oups !

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.