triglycerides-et-citron

Triglycérides et citron : quel lien peut-on établir ?

Certains internautes s’interrogent sur le lien qu’il est possible d’établir entre le taux de triglycérides et la consommation de citron.

En effet, un mal peu connu, l’hypertriglycéridémie, peut entraîner des complications à prendre au sérieux, notamment au niveau du système nerveux et de la mémoire.

Dans ce contexte, il est normal de se demander si certaines denrées comme le citron sont adaptées. Nous avons mené notre enquête, et voici ce que nous avons découvert ! 

De manière générale, si l’on prend comme référence un jus de citron, l’effet de cette denrée sur l’hypertriglycéridémie est positif. Il semblerait qu’en consommant régulièrement une boisson à partir de cet agrume, on puisse voir son taux de triglycérides baisser, au même titre que le taux de LDL d’ailleurs, ou mauvais cholestérol.

Mais il serait dommage de s’en arrêter à des remarques aussi générales. Ce sujet très spécifique a mené l’équipe de Mon Parrain Santé à exploiter du matériel de recherche précis, et nous avons à cœur d’en partager les conclusions !

Nous pensons, vous le savez, que chaque petit zeste… geste en faveur de la connaissance nutritionnelle peut aider à se repérer dans ses choix alimentaires.

Hypertriglycéridémie : de quoi s’agit-il ?

L’hypertriglycéridémie est peut-être moins répandue et connue que l’hypertension ou l’hyperglycémie par exemple, mais n’est pas anodine pour autant.

Que ce soit par la formation de plaques ou le surgissement d’une défaillance au niveau de la mémoire, les réactions du corps à un taux trop élevé de triglycérides peuvent être aussi variées que pénibles.

Dans certains cas, cela peut même conduire à des problèmes artériels (source).

Il faut savoir que les triglycérides sont des lipides, qui circulent naturellement dans le sang, et qui en soi ne sont pas dangereux.

Au contraire, ils font partie des molécules propres à favoriser, voire permettant le stockage de l’énergie utile au fonctionnement des organes. Mais comme toujours, l’excès a de quoi noircir le tableau.

C’est pourquoi les patients souffrant d’un trop haut taux de triglycérides doivent consulter un spécialiste. Il saura les guider quant aux habitudes alimentaires à ajuster, notamment, pour éviter que la situation n’empire ou, mieux encore, pour l’aider à se résorber.

Nous ne voulions pas nous presser concernant le citron, parce qu’il est important de poser des bases claires pour aborder son lien avec les trop haut taux de triglycérides. C’est ce qui va nous intéresser maintenant.

Le citron peut-il aider à faire baisser le taux de triglycérides ?

Tout d’abord, il faut préciser que manger du citron, ça ne veut pas dire grand-chose. Nous sommes sans doute nombreux à avoir croqué dans cette petite merveille jaune pour la beauté de l’expérience, mais cela donne rarement lieu à une extase gustative. 

Généralement, le citron accompagne des plats ou des boissons. Pour la préparation de cet article, nous sommes partis du principe que vous alliez boire du jus de citron, tout simplement.

En effet, si vous envisagez de croquer dans un cake au citron par exemple, les implications sont différentes… 

Une chose est sûre : Internet regorge d’informations surprenantes. Plus surprenantes encore sont les études menées sur des sujets extrêmement précis.

Par exemple, une étude thaïlandaise a consisté en une observation du taux de cholestérol et de triglycérides, justement, sur différentes personnes… après avoir bu du jus de citron et mangé une pomme.

Vous vous en doutez : les observations ont couvert plusieurs jours, et des profils variés de “sujets” ont été définis pour obtenir des résultats probants.

En fait, à l’occasion d’une étape, trois groupes ont été formés, chacun se voyant attribuer une routine alimentaire précise à suivre pour ensuite en étudier les effets sur le corps :

  • Le premier devait manger une pomme tous les jours pendant un mois.
  • Le groupe du milieu avait pour mission d’ingérer une concentration précise de jus de citron et une pomme.
  • Quant au troisième, il s’est vu offrir uniquement le jus de citron, selon la même concentration évidemment.

Non, ce ne sont pas des consignes pour le début d’une énigme ou d’un problème mathématique.

Plutôt, nous allons vous dévoiler les résultats de l’expérience ! Et c’est le citron qui l’emporte. Ce sont les chanceux du troisième groupe qui ont vu leur taux de cholestérol et de triglycérides baisser.

Pourquoi manger du citron en cas d’hypertriglycéridémie ?

Évidemment, de nombreuses possibilités s’offrent à vous sur le plan nutritionnel si vous souffrez d’hypertriglycéridémie.

Le citron en fait partie, et peut constituer un bel allié étant donné toutes les autres vertus qu’on lui attribue : il est utile à mieux hydrater, par exemple, ou peut aider au bon fonctionnement du système digestif.

Dans cet article, consacré aux fruits à consommer le soir, nous vous parlions déjà de ses vertus brûle-graisse, qui ne sont pas anodines quand on veut faire un régime !

Il faut cependant veiller à ne pas considérer ce joli “mets” jaune comme un véritable remède en cas de taux de triglycérides trop élevé.

Boire du jus de citron pourra donner un “coup de pouce”, pour parler familièrement, mais tout ce qui touche aux lipides, et qui peut donc provoquer des problèmes cardiovasculaires (entre autres), doit faire l’objet d’un diagnostic et d’un traitement adapté.

Vous pourriez aussi aimer lire…

Citron et triglycérides : notre verdict

Les scientifiques ne cessent de mener des expériences visant à tisser des liens concrets entre certains aliments et les problèmes que notre corps peut devoir affronter.

Apparemment, le citron, consommé sous forme de jus (nous le précisons car la concentration peut faire la différence), a de quoi aider à la régulation du taux de glycérides dans le sang.

Mais nous ne vous recommandons pas pour autant une “cure de citron”, dans l’espoir que votre hypertriglycéridémie disparaisse à coup d’agrumes. Il est important d’observer un régime alimentaire varié, et de ne pas tomber dans des excès délétères.

C’est sans compter la grande acidité du citron, qui peut causer d’autres problèmes notamment au niveau gastrique. C’est aussi ça, l’alimentation : être en mesure de bien mesurer ses apports pour que la tentative de régler un problème n’en occasionne pas un autre !

Nous espérons dans tous les cas avoir répondu à vos interrogations. De notre côté, nous sommes un peu déçus par la pomme, elle qui d’habitude bat des records nutritionnels !

Mais bon, si le citron peut avoir son quart d’heure de gloire…

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *