insuffisance-renale-et-vinaigre-de-cidre

Insuffisance rénale : le vinaigre de cidre peut-il aider ?

Le vinaigre de cidre est apprécié de nombreux Français. Il est donc normal que certains se demandent s’il est compatible avec les problèmes d’insuffisance rénale.

Dans les lignes à venir, nous allons nous pencher sérieusement sur la question. Et nous vous promettons que cela ne tournera pas au vinaigre ! En effet, nous avons pour habitude d’exploiter des sources sérieuses et concrètes. 

Une chose est sûre : le vinaigre de cidre n’est en aucun cas mauvais ou contre-indiqué si l’on souffre d’insuffisance rénale. Il ne s’agit certes pas d’un remède miracle – nous n’avons pas pour prétention d’en connaître ici – mais certaines de ses propriétés pourraient aider à assainir les urines (grâce à ce qu’on appelle le citrate) et à réduire le stress oxydatif des reins.

Pour finir, ce comestible a un effet sur la régulation des taux de mauvais cholestérol. Et vous verrez que c’est lié, d’une certaine manière, à la qualité du filtrage urinaire.

Observons maintenant la question de plus près. Quels sont les mécanismes nutritionnels en jeu lorsque nous ingérons du vinaigre de cidre ?

Les effets positifs valent-ils vraiment le détour, ou ne s’agit-il que de petits “bonus” sans grande valeur ? Voici notre verdict. Avec un souci de la nuance, évidemment !

L’insuffisance rénale : pourquoi faut-il prendre ça au sérieux ?

Lorsqu’on entend “insuffisance rénale”, on n’est pas particulièrement rassuré. Et pour cause : les reins sont des organes vraiment importants pour rester en bonne santé.

Ils jouent un rôle important, car ils permettent le filtrage des déchets circulant dans le sang et garantissent la sécrétion de certaines hormones (source).

Si un expert détecte un problème de ce genre chez son patient, il devrait en principe lui donner des conseils (voire de vives recommandations) quant au régime alimentaire à adopter.

En effet et pour plusieurs raisons, certaines denrées pourraient entraîner une complication du problème. D’autres, au contraire, permettent de favoriser le processus rénal.

Mais alors, qu’en est-il du vinaigre de cidre ? Dans quelle catégorie s’inscrit-il par rapport à l’insuffisance rénale ? Est-il plutôt indiqué ou déconseillé ? On vous dit tout.

Le vinaigre de cidre : un miracle pour les reins ?

Ceux qui connaissent notre approche de la diététique ont sans doute été surpris de voir le mot “miracle” apparaître dans le titre.

Et ils ont eu raison. Non, on ne peut pas considérer le vinaigre de cidre comme une potion magique qui viendrait soudainement régler tous les problèmes de rein dont souffre un individu.

Mais il n’est pas inutile pour autant. Il pourrait même avoir des effets bénéfiques :

  • Le calcium et les problèmes de filtrage ne font pas bon ménage. À ce sujet justement, le vinaigre de cidre pourrait avoir un effet positif. Il contribuerait à réduire le taux de calcium dans les urines. Cela a été constaté dans le cadre de cette étude.
  • Le même constat peut se faire concernant la quantité de citrate qu’on retrouve dans le vinaigre de cidre. Cela permettrait une diminution des risques quant à la création de calculs rénaux.

L’étude que nous venons de citer permet aussi d’établir un lien entre le vinaigre de cidre et la diminution du stress oxydatif dans les reins.

Pour rappel, le stress oxydatif peut entraîner l’apparition ou la complication de nombreuses maladies.

Le vinaigre de cidre : nos conseils pour en consommer

Vous l’aurez compris : le vinaigre de cidre peut s’inscrire dans un régime adapté aux problèmes d’insuffisance rénale.

Mais alors, comment le consomme-t-on ? S’agit-il d’en terminer une bouteille “cul sec” ? Vous imaginez bien que non.

Il est somme toute plus raisonnable de rajouter quelques cuillères de cette denrée dans vos salades. L’effet sera encore plus prononcé si vous ajoutez les aliments conseillés dans notre guide : le régime sans potassium en cas d’insuffisance rénale.

En soi, il n’est pas nécessaire, voire contre-productif, de “forcer” sur les quantités. Pour varier les modalités, vous pouvez utiliser le vinaigre de cidre dans la préparation de certains plats.

Attention, bien sûr, à ce que lesdits plats ne contiennent pas des aliments incompatibles avec les problèmes d’insuffisance rénale.

Vous pensez que nous avons fait le tour de la question ? Pas tout à fait. Il y a encore un aspect intéressant à aborder.

Le vinaigre de cidre : cette raison “complémentaire” étonnante de l’ajouter à ses habitudes alimentaires

Au gré de nos recherches, nous avons trouvé un lien indirect entre la consommation du vinaigre de cidre et l’insuffisance rénale. Et encore une fois, le constat est plutôt positif !

Ne laissons pas le suspense durer plus longtemps.

Selon les constats obtenus par les scientifiques dans le cadre de cette passionnante étude, le vinaigre de cidre pourrait avoir un impact positif dans le cadre de la réduction des lipides dans le sang. Plus largement, cette denrée agirait sur la quantité de mauvais cholestérol, ou LDL.

À ce stade, vous avez peut-être l’impression d’avoir changé d’article sans faire exprès. Et c’est normal ! Le lien entre le cholestérol et les problèmes d’insuffisance rénale n’est pas forcément évident.

Mais rappelez-vous que le corps humain est une machine complexe, où les interconnexions sont légion.

En l’occurrence, il a été constaté par les chercheurs derrière cette étude que les personnes souffrant de problèmes liés au cholestérol étaient plus à même de développer des maladies rénales.

Attention : encore aujourd’hui, le lien n’est pas considéré comme évident ou totalement clair.

Des études plus étendues sont requises. Mais certaines observations en laboratoire mènent à envisager une augmentation des risques.

Le vinaigre de cidre et l’insuffisance rénale : ce qu’il faut retenir

Chez Mon Parrain Santé, nous vous avons souvent parlé d’insuffisance rénale. Par exemple, dans cet article, nous évoquions la manière dont l’huile d’olive agissait sur la santé des reins. 

Si le sujet nous tient à cœur, c’est parce que les reins sont des organes importants, dont il faut prendre soin. Les questions liées au filtrage urinaire sont nombreuses sur Internet, surtout quand il s’agit d’adapter son alimentation.

Dans le cas du vinaigre de cidre, on peut parler d’un impact positif, sans être révolutionnaire. Grâce à sa teneur en citrate, mais aussi eu égard à ses vertus assainissant, cette denrée reste recommandée dans le cadre d’un régime alimentaire visant à juguler ou apaiser les problèmes d’insuffisance rénale. Elle participe au “nettoyage” des urines.

On peut aussi citer la manière dont le vinaigre de cidre agit sur le taux de cholestérol. Par truchement, cela aide à entretenir les reins.

Mais comme d’habitude, il ne s’agit pas de s’automédiquer par grandes lampées. N’oubliez pas de varier votre alimentation et d’éviter les excès.

Ce n’est pas une cure au vinaigre de cidre qui va soudainement faire s’évanouir vos problèmes rénaux. Cela dit, il s’agit d’un choix nutritionnel sain, qui peut avoir un impact intéressant sur bon nombre de vos organes.

Vous pouvez donc l’intégrer à votre routine alimentaire sans culpabiliser !

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir