kefir-et-arthrose

Le kéfir : quel effet sur l’arthrose ?

Certains internautes se demandent dans quelle mesure le kéfir a un impact sur l’arthrose. Ce lait fermenté peut-il permettre de lutter contre ce mal ? Au contraire, est-il déconseillé à ceux qui ont des problèmes d’articulation ?

Chez Mon Parrain Santé, nous traitons chaque question comme si c’était la dernière. Ou la première. Disons, la plus importante !

Une fois de plus, nous avons exploité nos sources pour trouver des pistes concernant le lien entre le kéfir et l’arthrose.

Nos lectures nous ont menés à constater que le kéfir pouvait avoir un effet bénéfique sur l’arthrose. En effet, ce lait fermenté, généralement obtenu à partir du lait de vache ou de brebis, se montre généreux en peptides. Les peptides ont des propriétés anti-inflammatoires, propres à apaiser les problèmes articulaires.

Aussi, la teneur en probiotiques dont cette denrée peut se targuer de vertus analogues.

Mais nous n’aimons pas rester dans le vague, dans l’équipe. Nous voulons livrer des informations complètes, honnêtes et sérieuses.

Nous n’avons kéfir… heu, que faire des grandes affirmations. Ce qui nous intéresse, c’est d’adopter une approche analytique et facile à comprendre.

Voici donc quelques mots sur le lien entre le kéfir et l’arthrose.

Le kéfir : pourquoi on devrait lui accorder plus d’attention

Il est possible que, parmi les lecteurs de cet article, certains aient cliqué par curiosité, ignorant ce qu’était le kéfir. Il faut dire que cette boisson est relativement peu connue, surtout en occident.

Elle n’est pas à fuir pour autant. Au contraire, certaines études en louent les nombreux mérites. C’est pourquoi, avant d’aborder plus précisément le lien avec l’arthrose, nous tenons à en dire quelques mots. 

Dans cette newsletter, les auteurs prêtent (métaphoriquement) des propriétés magiques à ce breuvage. Nous éviterons d’utiliser ce genre de termes. Cela dit, le kéfir apparaît en effet comme une alternative intéressante au lait traditionnel. 

Ses apports sont variés, nombreux : ils touchent à de nombreuses « zones » de notre machine anatomique. Évidemment, il faut se garder des excès.

Mais si on le consomme avec parcimonie, il y a vraiment de quoi se faire du bien. Et justement voici les vertus du kéfir :

  • Comme le yaourt, le kéfir garantit un apport en calcium (source). Cela peut favoriser le maintien d’une bonne ossature et d’ailleurs, par truchement, aider en cas de problèmes articulaires. En bonus, sachez que le calcium est connu par les diététiciens pour favoriser le sentiment de satiété.
  • Le kéfir, eu égard à sa richesse en probiotiques et en CLA (une fois traduit : acide linoléique conjugué) apparaît comme un allié pour perdre du poids, même si les effets ne sont pas radicaux.
  • Là encore ce n’est pas un « remède » évidemment, mais ce lait fermenté est susceptible d’agir sur les problèmes de glycémie. Les rédacteurs de cette étude, modestement mais preuves à l’appui, tissent ce lien.
  • Les propriétés anti-bactériologiques généralement associées aux denrées fermentées sont aussi attribuables à ce breuvage.

Mais alors, qu’en est-il de son effet sur l’arthrose ? Peut-on prolonger la liste des effets positifs ?

Les peptides, ces alliées méconnues contre l’arthrose : le kéfir en regorge

Les peptides, cela vous dit quelque chose ? Vous vous rappeler peut-être de notre article sur le kiwi et l’arthrose.

Ce polymère d’acides aminés (source) n’est pas aussi connu que d’autres apports dans le domaine diététique, mais est notamment présent dans les produits laitiers et est réputé pour avoir plusieurs effets bénéfiques.

Ce travail de recherche a conduit les scientifiques à établir un lien entre les peptides et un certain apaisement des inflammations.

Notamment, ils seraient en mesure – excusez la barbarie des termes – de ralentir l’érosion des articulations tibio-tarsienne.

Comme toujours, l’effet dépend de plusieurs facteurs. Les autres denrées ingérées peuvent venir amoindrir l’effet des peptides.

Mais le kéfir est l’un des garants de cet apport. De récentes recherches ont permis de confirmer cette corrélation.

Les probiotiques : une voie vers la guérison des maladies articulaires ?

Le kéfir est aussi connu pour sa teneur en probiotiques. Ceux qui veulent surveiller leur ligne seront heureux d’apprendre que ces microorganismes peuvent favoriser la perte de poids.

Mais pour en revenir au sujet qui nous intéresse ici, ils sont aussi considérés comme propres à combattre l’arthrose.

Plus précisément, c’est le Lactobacillus Casei Shirota, un probiotique en particulier, qui permettrait de régler certaines douleurs articulaires et leur origine (source).

Cela dit, selon les spécialistes, des recherches plus approfondies doivent encore être menées pour établir un lien concret entre le L.Casei et les maladies articulaires.

Le kéfir : est-ce vraiment un moyen de guérir son arthrose ?

On le répète souvent ici : les aliments ne sont pas des remèdes en soi. Même si certains ont des vertus vraiment intéressantes, boire du kéfir, par exemple, ne pourra pas remplacer un diagnostic et un traitement supervisés par votre médecin.

Cela dit, ce lait fermenté a de bonnes propriétés multiples, et l’intégrer à vos habitudes alimentaires s’avérera bénéfique sur le moyen et long terme.

Une chose est sûre : rien n’indique que ce breuvage d’un genre tout particulier puisse être mauvais pour les articulations. Dans le pire des cas, il ne fera pas grande différence.

Et si les effets observés par les études se vérifient, cela pourrait même soulager certaines douleurs.

Vous pourriez aussi aimer lire…

Kéfir et arthrose : notre bilan

L’équipe de Mon Parrain Santé aime beaucoup partir à la recherche d’aliments moins connus, pour vous les faire découvrir et apprécier. Le kéfir est l’un d’entre eux.

N’hésitez pas à lui donner sa chance : ses vertus sont multiples, comme on a eu beau jeu de le démontrer au gré de cet article.

Concernant son lien avec l’arthrose, ce sont principalement les peptides et les probiotiques qui peuvent avoir un effet positif.

Nous ne pouvons pas vous garantir de corrélation impressionnante : chacun est invité à faire ses propres expériences.

Toujours est-il que le lait fermenté est bon pour la santé, et offre une alternative intéressante au lait traditionnel. C’est pourquoi de notre côté, on ne va pas s’en priver !

Tout en gardant une alimentation globale riche et équilibrée, bien sûr.

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.