manque-de-potassium-et-depression

Manque de potassium et dépression : y a-t-il un lien ?

Est-ce qu’un manque de potassium peut conduire à une dépression ou en être la cause ? Cette question s’avère intéressante et pertinente.

En effet, certaines carences sont susceptibles de provoquer des problèmes de santé importants, que ce soit sur un plan physique ou psychologique.

Qu’en est-il dans ce cas précis ? Comme toujours, nous avons mené l’enquête. Et voilà ce que nous avons déniché.

D’après ce que nous avons pu lire sur le sujet, oui, il y a un lien entre le potassium et la dépression. La raison est assez simple : le potassium joue un rôle au niveau neurologique. Il contribue, en un sens, à la santé du cerveau. Par ailleurs, une étude a été menée sur des adolescents. Le résultat a été sans appel : ceux qui manquent du fameux nutriment peuvent plus facilement avoir les idées sombres.

Bien sûr, cela ne permet pas de généraliser. Mais on voit que le rapport est possible. Examinons quoi qu’il en soit la question de plus près.

Voyons comment le potassium s’avère en corrélation avec les troubles psychologiques, particulièrement les états dépressifs.

Le potassium : quel rôle joue-t-il au niveau cérébral ?

Le potassium joue un rôle dans le maintien de l’intégrité du système cérébral (source). Pour parler un peu simplement, il améliore la “communication” entre les neurones.

Nous n’entrerons pas dans les détails techniques, mais il est question de favoriser la circulation électrique nécessaire au maintien d’un circuit fonctionnel.

En soi, cela ne livre pas une explication directe quant au lien entre le potassium et la dépression. Mais il va de soi que pour affronter les difficultés et gérer au mieux les situations stressantes, le cerveau doit pouvoir fonctionner au mieux.

Dans tous les cas, une étude a été menée sur de jeunes gens, dans le cadre de laquelle l’impact du potassium (ou de son absence) sur les états dépressifs a été évalué. Voyons cela de plus près.

La carence en potassium : cet effet surprenant sur le cerveau des adolescents

Chez Mon Parent Santé, nous constatons régulièrement que les experts mènent des études de toutes sortes. En l’occurrence, le travail de recherche qui nous intéresse ici (source) a été organisé autour d’une cohorte de 84 adolescents vivant en milieu urbain.

Selon des méthodes que nous ne détaillerons pas, parce qu’elles supposent des explications scientifiques poussées, le rôle du potassium sur l’état psychologique de ces jeunes gens a pu être observé.  

Comme souvent dans le monde de la biologie, un autre facteur entre en ligne de compte. En l’occurrence, il s’agit de la balance entre le taux de sodium et le taux de potassium.

Au terme de cette grande expérience, il a été déterminé que si d’une part le taux de sodium était trop élevé et d’autre part celui de potassium trop bas, les problèmes de détresse psychologique pouvaient se manifester davantage. 

En réalité, les rédacteurs du rapport de recherche ont considéré la carence en potassium comme ayant constitué un indice, un moyen de prédire des états dépressifs chez les jeunes gens.

Ainsi, il s’agirait d’adapter son régime alimentaire. Mais évidemment, imposer des menus à des individus de cette tranche d’âge… n’est pas toujours une mince affaire !

Le manque de potassium, signe annonciateur de dépression ?

Ce qui est intéressant, c’est que le manque de potassium serait un indice d’une dépression imminente selon le lien que nous venons d’évoquer.

Mais cela veut-il dire que la carence est responsable de cet état psychologique ? Il faut toujours se méfier des raccourcis.

De même, il serait intellectuellement discutable de verser dans la tautologie, en affirmant que les observations faites par rapport à la cohorte d’adolescents peuvent s’appliquer directement au cas d’un adulte.

Il ne faut pas oublier que la puberté et la croissance, et avec elles le jeu complexe des hormones, peuvent largement redistribuer les cartes.

Quoi qu’il en soit, il est important de garder à l’esprit les différentes méthodes pour se détendre et éviter de tomber dans une surcharge émotionnelle aussi éprouvante que la dépression.

Le manque de potassium et la dépression : que faut-il retenir ?

Si vous avez le sentiment de broyer du noir, il est important de consulter un spécialiste. Il saura vous guider et vous donner les meilleures solutions pour aller mieux.

Certains vont d’ailleurs préconiser un changement de régime alimentaire. Ce que l’on ingère est rarement la seule cause d’un état dépressif, mais notre routine nutritionnelle peut avoir un impact sur nos émotions et nos pensées.

Dans le cas de la carence en potassium, on ne peut pas parler d’un lien évident, mais il semble exister d’une certaine manière. Il est sûr que ce nutriment a un lien scientifique avec le cerveau.

Manifestement, et selon la fameuse balance avec le sodium, une corrélation chez les adolescents est possible.

Mais il est sûr que prendre des compléments de potassium ne va pas soudainement provoquer une joie intense chez les gens qui souffrent de dépression.

Quoi qu’il en soit, il est bien de varier son alimentation, pour garantir un apport sain et équilibré de nutriments à son corps.

✅ Mon parrain santé n’utilise que des sources de la plus haute qualité. Les informations contenues dans nos articles proviennent de publications qui ont été revues médicalement par des professionnelles de santé. En plus de vérifier les faits, nous veillons à ce que le contenu soit exact, fiable et digne de confiance.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.