monocytes-et-arthrose

Monocytes et arthrose : un lien de causalité ?

Dans les lignes à venir, vous allez enfin découvrir quel rapport il est possible d’établir entre ces fameux globules blancs et les problèmes d’articulation. Ce que nous allons vous apprendre pourrait vraiment vous étonner… ! 

Si nous avons décidé de parler du lien entre les monocytes et l’arthrose, c’est parce que le sujet fait l’objet de nombreuses interrogations parmi les Internautes.

Comme d’habitude, pour trouver des pistes et des explications satisfaisantes, nous avons interrogé nos sources les plus sérieuses.

D’après ce que nous avons pu lire, les monocytes ont un lien avec les problèmes d’arthrose. En effet, si le sang de quelqu’un manque de ces globules blancs, on observe régulièrement des douleurs articulaires. Dès lors, des gestes seront à privilégier (sur le plan alimentaire, notamment) pour garantir à votre corps un taux de monocytes adapté.

Comme d’habitude, nous n’aimons pas en rester à des généralités. Notre mission principale, c’est de vous livrer des informations complètes, issues de la recherche scientifique.

Grâce à cet article, vous deviendrez sans doute incollable sur le lien entre les monocytes et l’arthrose.

Attention à ne pas confondre les monocytes et les monocycles, cela dit : l’un des deux s’avère nettement moins pratique pour se déplacer dans un cirque. Il faut dire que rajouter des pédales aux cellules, c’est une tâche compliquée !

Les monocytes : pourquoi ces globules blancs ont-ils un rôle fondamental ?

Les monocytes sont des globules blancs qui jouent un rôle important dans le maintien des fonctions immunitaires. Ils contribuent à combattre les virus, bactéries et autres agents pathogènes qui sont susceptibles d’attaquer nos fonctions corporelles.

Fait intéressant : il s’agit des cellules dont la taille est la plus importante parmi toutes celles qu’on peut observer dans le sang (source). Et même si leur présence est relativement peu marquée en termes de “quantité” moyenne, cela reste des éléments clés de notre système immunitaire.

Si un médecin constate un manque de monocytes chez sa patiente ou son patient, il lui recommandera très rapidement un plan d’action. En effet, sans ces globules blancs, des pathologies de toutes sortes peuvent se développer.

Au contraire, la stabilisation de leur taux peut aider à repousser le spectre de certaines dégénérescences, comme la tristement célèbre maladie d’Alzheimer (source).

Ce qui va nous intéresser maintenant, c’est le lien entre les monocytes et l’arthrose. Dans quelle mesure un taux trop bas de ces cellules peut-il impacter les problèmes articulaires ? Y a-t-il une corrélation concrète ?

Voici les informations que nous avons rassemblées à ce sujet.

Le taux de monocytes et les problèmes d’arthrose : plusieurs études édifiantes à ce propos

Une chose est sûre : la littérature scientifique n’a pas boudé la problématique. Il existe de nombreux travaux de recherche visant à mettre en lien le taux de monocytes et les difficultés liées à l’arthrose.

Ils ont été produits aux quatre coins du globe, pour trouver des solutions thérapeutiques adaptées. Voici quelques exemples :

  • Dans le cadre d’une étude anglaise sur l’arthrose du genou, les scientifiques ont étudié la présence de monocytes dans le sang des gens souffrant d’une telle affliction. Les résultats obtenus s’avèrent encourageants. En effet, combler la carence en monocytes pourrait permettre sinon une guérison, du moins une résorption des problèmes liés à l’inflammation de la synovite du genou.
  • Aussi, les monocytes permettraient d’activer certains récepteurs essentiels (source). Ainsi les mécaniques articulatoires seraient favorisées – sachant que leur dysfonctionnement est à la base de nombreuses douleurs et complications arthritiques.
  • Dans une dimension plus préventive, si un spécialiste observe un bas taux de monocytes dans le sang, il pourrait être amené à soupçonner le développement d’une arthrose chez son patient (source).

En somme, même si les monocytes ne sont pas la seule “clé” contre les problèmes d’arthrose, leur présence peut aider à lutter contre lesdits problèmes et, au contraire, un taux trop bas de ces globules blancs dans le sang peuvent laisser présager des complications dans le domaine articulaire.

Mais alors, comment s’assurer un bon taux de monocytes dans le sang ? Y a-t-il des méthodes particulières à connaître ? Évidemment, nous nous sommes renseignés sur ce point aussi.

Les monocytes : nos bons conseils pour favoriser leur circulation

Nous tenons à préciser quelque chose avant d’engager nos conseils : il est important de consulter un spécialiste si vous avez des problèmes d’arthrose. Tenter d’augmenter son taux de monocytes dans le sang ne saurait en aucun cas correspondre à un remède.

Cela dit, nous sommes là pour vous donner des informations de toutes sortes, et c’est pourquoi nous avons repéré deux moyens communément admis :

  • Le sport, tout simplement. Attention : l’exercice physique n’est pas toujours facile à entreprendre lorsqu’on a des douleurs articulaires. On vous recommande de planifier vos séances avec méticulosité, idéalement grâce aux conseils d’un expert. Toujours est-il que pratiquer régulièrement une activité physique permet une bonne libération des monocytes et leur circulation optimale dans le sang (source).
  • L’alimentation, évidemment. Il s’agit en l’occurrence de viser des aliments qui viennent booster votre système immunitaire. Attention, pour autant, aux éventuelles incompatibilités. Vous devez viser la composition de menus qui ne risquent pas de péjorer votre état tout en boostant vos défenses naturelles.

En faisant les bons exercices et en composant vos repas avec finesse, donc, vous devriez sinon garantir, du moins favoriser la circulation des monocytes dans votre sang.

Sachez simplement que tout cela n’a rien d’une “formule magique”. De nombreux facteurs peuvent entrer en ligne de compte, et c’est pourquoi chaque individu doit écouter son propre corps.

Monocytes et arthrose : notre bilan

Nous espérons avoir rendu ça clair : les monocytes font vraiment partie de ces cellules indispensables au maintien de notre bonne santé.

Ces globules blancs viennent jouer un rôle capital dans la lutte contre certaines maladies. Parmi les maladies qui peuvent “profiter” de leur effet, on peut compter justement l’arthrose.

Cette maladie articulaire est parfois liée à un taux trop bas de monocytes dans le sang. C’est pourquoi il est important de réagir promptement, et d’adopter un régime alimentaire, tout autant que certaines habitudes sportives, en conséquence.

Vous aimez notre contenu ? Recevez notre newsletter :

Tenez-vous informés ! Nous nous ferons un plaisir d’alimenter votre boîte mail de conseils sur la santé et le bien-être, fondés sur la recherche scientifique.

Votre vie privée est importante pour nous. Vos informations ne seront jamais partagées ni vendues à des tiers.

Les 5 meilleures tisanes pour dormir